La vidéo ASMR : une méthode de relaxation redoutable

La vidéo ASMR se répand de plus en plus et fait parler d’elle. De plus en plus de youtubeurs se dédient à ce type de contenus. Certains jugent cela étrange, d’autres ne peuvent plus s’en passer. Tapotis d’ongles, papier qu’on froisse, jeux de rôle… Et si l’ASMR vous permettait de vous détendre ?

De quoi se compose la vidéo ASMR ?

Qu’est-ce que l’ASMR

L’ASMR (Autonomous Sensory Meridian Response) est une pratique de relaxation qui se répand de plus en plus via YouTube. Elle est apparue aux États-Unis et se propage ces dernières années à travers le monde entier. La traduction en français : réponse de méridien sensoriel autonome. Le principe est simple : les youtubeurs, ou artistes ASMR, s’appliquent à produire des sons et visuels qui vont déclencher une sensation agréable chez le spectateur. Bien que certains la détournent, il ne s’agit en aucun cas d’une pratique sexuelle.

De plus, certaines personnes y sont très réactifs, d’autres pas du tout. Il n’y a pas non plus de science exacte en ce qui concerne les déclencheurs. Chaque individu a sa sensibilité propre. Un son peut détendre quelqu’un et agacer son voisin.

La particularité des vidéos ASMR

Ces vidéos sont destinées à détendre et à aider à l’endormissement. L’ambiance y est donc très apaisée. Les lumières sont tamisées, les gestes sont lents. Les youtubeurs font attention aux sons, mais également aux stimulis visuels.

Le ton utilisé est très calme. Ils utilisent soit une voix douce, soit les chuchotements. Ils sont très créatifs et s’appliquent à trouver des déclencheurs divers et variés. Cela peut être du papier froissé, des frottements de mains, des pages de livre qui se tournent….

Il existe différents types de vidéos ASMR : le tapping (tapoter avec les ongles sur différents supports), le roleplay, l’unboxing, la lecture, la cuisine. Chaque artiste ASMR va apporter son originalité. Cela peut aller de l’origami à la présentation d’une collection, en passant par un ananas.

Source : Sandra Relaxation ASMR

Peu d’informations scientifiques

Les pistes scientifiques

Ce phénomène de relaxation a été renommé « orgasme cérébral ». Et pour cause, les scientifiques pensent qu’il permet au spectateur de libérer les hormones du plaisir (dopamine, sérotonine et endorphines). Cependant, aucune expérience, à l’heure actuelle, n’a pu scanner ce qui se passe dans le cerveau de celui qui écoute et/ou visualise de l’ASMR. Ce qui peut paraître logique. Le fait de se relaxer avec ce type de vidéo est lié à celle-ci, mais également à l’ambiance détendue et sécurisante. Une IRM ne reproduit donc pas les conditions idéales.

Le neurologue Pierre Lemarquis est spécialiste de l’empathie esthétique. Il s’intéresse beaucoup à la vidéo ASMR. En effet, les ressentis provoqués par celles-ci se rapprochent beaucoup de ceux produits quand on écoute de la musique. Pour lui, cet outil bien-être s’appuie sur plusieurs aspects. Il y aurait un phénomène de synesthésie : lorsqu’un sens est stimulé, il suscite la réaction d’autres sens. Ainsi, certains individus peuvent percevoir des sensations corporelles à l’écoute de sons « Dans le cas de l’ASMR, les patients éprouvent des sollicitations physiques, comme des frissons et des chatouillements. On peut donc émettre l’hypothèse que ces amalgames sensoriels sont plus vifs chez les amateurs d’ASMR. »

Il rappelle aussi l’importance des neurones miroirs : par empathie, on se met à la place de la personne qui vit la scène. Il cite d’ailleurs le début du film d’Amélie Poulain. Ce sont ces neurones qui sont en action lorsqu’on veut casser la croûte de la crème brûlée ou éclater le papier bulle.

Il indique également un probable phénomène de régression. Dans les vidéos ASMR, le youtubeur nous parle à nous, paraît proche de nous et nous positionne au centre de son attention. Tout cela favorise un sentiment de cocooning et de sécurité.

L’étude de 2015 menée au Royaume-Uni

La seule étude qui existe date de 2015. Elle a été menée par l’université de Swansea. Elle portait sur 475 volontaires. Elle a mis en avant les faits suivants :

  • 98 % des personnes qui visionnent des vidéos ASMR le font pour se relaxer.
  • 13 % pour soulager des douleurs chroniques
  • 69 % pour soulager les symptômes d’une dépression
  • 3/4 des personnes écoutant les vidéos préfèrent les chuchotements
  • 53 % sont également sensibles aux déclencheurs visuels (gestes lents).

La Youtubeuse Sandra, a souhaité donner la parole sur sa chaîne à certains de ses abonnés via une vidéo.

Source : Sandra Relaxation ASMR

Quelques artistes ASMR français

Je finirais cet article en vous donnant quelques liens vers des chaînes ASMR françaises. J’ai pour ma part découvert l’ASMR alors que j’avais de gros problèmes de sommeil. Ils sont résolus ! Donc, si vous souhaitez essayer ou êtes simplement curieux, n’hésitez pas ! Chaque artiste a sa personnalité et fait des vidéos qui lui ressemblent. Si vous y êtes sensible, vous trouverez forcément votre bonheur.

Avez-vous déjà essayé l’ASMR ? Qu’en pensez-vous ? Partagez-moi votre expérience en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *