« Trouver son Ikigaï », notre quête à toutes (et tous)!

Pour celles d’entre-vous qui découvrez le mot Ikigaï (je ne le connaissais pas non plus avant de tomber sur le livre de Christie Vanbremeersch), Ikigaï est un mot japonais que nous pourrions traduire par « la raison de se lever le matin ».  Vous qui peinez à trouver la motivation de prendre le chemin du bureau, vous qui cherchez toujours votre voie, cela vous parle davantage, n’est-ce pas? Alors ce livre, « Trouver son Ikigaï », paru aux Editions First, tombe à point nommé!

Au tout début du récit, j’ai pensé que  son auteure était opportuniste. Et c’est probablement vrai: le développement personnel est devenu très à la mode, autant « surfer » sur la vague!  Néanmoins je lui accordais la qualité d’être sincère dans sa démarche en avouant elle-même, ne pas avoir encore trouvé son Ikigaï. Au moins, elle n’abordait pas son sujet comme une « donneuse de leçon »…

ikigai-exercises
Source : 3 exercices pour trouver son ikigai – Psychologies

Alors j’ai poursuivi ma lecture. J’ai joué le jeu, pris un cahier et un crayon comme elle nous le conseillait et me suis mise en quête de mon Ikigaï (car oui, je suis comme vous, je ne suis pas sûre de l’avoir découvert!).  A la fin de chaque chapitre, j’ai noté ce que je retenais de ses propos, des témoignages qui ponctuaient sa narration et dressé la liste de mes engagements personnels pour appliquer tous ses bons conseils.

Eh bien, me croirez-vous si je vous dis que, malgré ses idées parfois simplistes (parfois le bon sens vaut mieux qu’une longue investigation psychique, n’est-ce pas?), malgré ses différentes invitations « à explorer nos envies, nos talents» qui peuvent paraître redondantes (chaque chapitre nous donne une nouvelle méthode pour trouver notre voie), cet exercice m’a beaucoup plu!

Ce livre est ludique, pragmatique et recèle plein de bonnes idées pour mettre du nouveau dans notre vie. Il m’a servi de véritable guide pour une introspection; il m’a aidée à faire le bilan de ce qui était important pour moi, à me détourner de ce qui me déplaisait.

Et même si je n’ai pas eu LA révélation, grâce à lui, j’ai su poser des limites pour m’accorder davantage de temps personnel; j’ai redécouvert mes dons « oubliés » et me suis surprise à me lancer de réels défis, à engager de petites actions, jours après jours. C’est tout bête mais c’est peut-être là son principal intérêt: il nous invite à voir plus clair dans notre vie et à bouger.

Et dans ce livre, je tiens à remercier tout spécialement Guillemette (elle se reconnaîtra) dont le témoignage m’a amicalement encouragée à dire « oui » aux pas de côté, « oui » aux premières fois qui bousculent mon « ronron » quotidien. Ces nouvelles opportunités m’enrichissent et m’amènent à réaliser de belles rencontres. Alors finalement, qui sait si ce livre ne me mènera pas à mon Ikigaï? Je n’en suis qu’au début de mes recherches! C’est à moi d’agir maintenant…

Et vous, que faites-vous pour mettre du « neuf » et du « mieux » dans votre existence? Ne perdez jamais de vue: vous êtes les rebelles de votre propre vie!

acheter-livre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *