Thyroïde, le traitement qui sauve, livre de Caroline Lepage

Bonjour les filles. Il y a deux mois, en lisant ma revue dédiée au BIO dans mon petit jardin, j’ai vu un titre de livre qui m’a tout de suite interpellé “Thyroïde, le traitement qui sauve existe” de Caroline Le Page. Personnellement atteinte par cette maladie, j’ai attendu avec impatience la sortie du livre (22 mai), je l’ai commandé et lu dans la foulée. Nous sommes une semaine plus tard et je suis déjà capable de vous le présenter. Vous voyez, j’étais vraiment intéressée par le sujet. Suivez-moi pour une petite histoire personnelle et une rapide présentation du livre.

Je vais vous raconter une histoire personnelle…

on-garde-moral-alexandraIl y a deux ans j’ai commencé à me sentir fatiguée, sans envie de me lever le matin, ni enchantée pour pratiquer mes activités quotidiennes. J’étais vidée, à plat, sans aucune motivation. Mes proches me disaient de me bouger, d’arrêter mes conneries, de me booster un peu. Mon médecin généraliste me disait que j’étais en déprime et qu’il fallait prendre des antidépresseurs. Ma meilleure amie me disait que j’étais en train de faire un burn-out (et pourtant, j’adore mon boulot!), moi même je me disais que ça allait passer, que c’était à cause du mauvais temps et ce manque de vitamine D dont on a tant besoin…

Je ne savais plus qui écouter, qui croire… mais au fond de moi, je savais qu’il y avait quelque chose qui ne marchait pas bien, qui ne tournait pas rond. J’étais épuisée du matin au soir, et toutes mes tentatives pour “aller mieux”, tombaient à l’eau. Mon organisme m’envoyait des signaux que je ne savais pas interpréter.

J’ai tout changé dans ma vie (par désespoir) : la maison, le boulot, les amis qui tirent vers le bas (un peu égoïstement), en éliminant l’un après l’autre les points qui pouvaient avoir un effet négatif sur ma santé (psychique et psychologique). La seule chose que je n’ai pas éliminée c’est mon ami, qui a toujours été là pour me soutenir – :).

Bref, blague à part, j’ai commencé à faire de la méditation, à faire attention à ma nourriture, à essayer de mieux dormir, mais rien n’y faisait : j’étais toujours aussi fatiguée du matin au soir, épuisée, claquée, les kilos s’accumulaient sur la balance (plus de 15 en très peu de temps). J’étais devenue un légume : je ne pouvais plus réaliser mes tâches quotidiennes sans faire de la tachycardie, je ne pouvais plus travailler longtemps sur mon PC, ma concentration et ma mémoire me faisaient défaut, le cerveau me brûlait si j’osais travailler plus de 2h, je pleurais pour rien et je m’énervais d’un rien. C’était infernal. Comment rester à la hauteur de ses engagements et de ses responsabilités avec un corps et un cerveau qui ne suivent pas ? Et pourtant, je l’ai fait ! Je n’ai jamais abandonné mon travail, j’ai seulement apporté quelques changements organisationnels pour faciliter les choses. Ça n’a pas été facile !

Bien évidemment, un parcours de combattant avec la médecine a commencé. Je ne sais plus combien de prises de sang ont été faites et des pensées négatives m’ont traversée…que vont-ils trouver ? Un cancer, une leucémie, une tumeur au cerveau, un problème cardiaque ? Finalement, rien de tout ça ! Je remercie le ciel !

Le diagnostic est tombé : une “simple” hypothyroïdie, mais qui demande à priori “un traitement à vie”. Ce sont les mots de mon médecin. Mais comment on peut combiner les mots simple et à vie dans la même phrase en parlant du degré de complexité d’une maladie ? Le à vie me gênait beaucoup, et il me gêne toujours autant. C’est pour cela qu’aujourd’hui je suis en train de faire mes recherches pour essayer d’éliminer ou au moins réduire cette substance chimique que je dois prendre tous les jours : la lévothyroxine !

Je ne peux pas et je refuse d’être dépendante d’une substance chimique et des hormones de synthèse. Enfin, je ne sais pas si j’ai le choix, mais je veux essayer. Pour le moment, je prends mon traitement, et en effet, les symptômes de l’hypothyroïdie sont beaucoup moins présents qu’avant .. En attendant la solution miracle, je suis dépendante de cette petite pilule que je dois ingurgiter tous les matins. Mais chaque jour, tout en sachant que je me fais du bien sur le court terme, je ne peux m’empêcher de penser aux effets secondaires et indésirables de ce médicament sur le long terme 🙁

Alors, j’ai acheté ce livre dès sa sortie et lu aussitôt avec le plus grand espoir, trouver une solution alternative à ce traitement et pourquoi pas guérir autrement.

Thyroïde, le traitement qui sauve, livre de Caroline Lepage

tyroide-livreCaroline Lepage est journaliste scientifique avec une solide formation en biologie médicale. L’auteur a été atteinte par la maladie de Hashimoto, une inflammation chronique de la thyroïde, souvent la cause la plus fréquente d’hypothyroïdie. Après quelques années de long combat avec la médecine et les souffrances affreuses causées par la maladie, elle a réussi à trouver une solution pour guérir de la maladie et ainsi arrêter les médicaments.

Ce livre est intéressant, je ne peux pas dire le contraire. Il fait un tour complet de ce qu’est la thyroïde et son fonctionnement, les maladies de la thyroïde et leurs symptômes, les causes des maladies et leur origine, les traitements médicamenteux qui existent pour se soigner. Nous avons même droit à un cours d’histoire, d’art et de politique en relation avec notre petit papillon, la thyroïde. C’est riche en informations, et on sent bien la fibre journalistique de l’auteure.

Maintenant, je suis déçue. Je suis désolée de le dire, mais je suis déçue. Je trouve que le livre ne respecte pas la promesse annoncée. Ce livre promet une solution pour guérir la thyroïde et vivre sans médicaments. C’est marqué sur la couverture. Donc on s’attend, en tout cas, moi, j’ai espéré et cru, avoir une vraie solution pour pouvoir arrêter mon traitement, ou alors le diminuer. Mais la seule alternative proposée par l’auteur :  c’est un régime alimentaire spécifique. Ou alors je n’ai pas su lire entre les lignes. Bien évidemment, on pointe de doigt le manque d’iode, l’intolérance au lactose, le gluten … mais on reste sur notre faim. Dommage !

Par respect pour le travail de l’auteure et aussi par curiosité, j’ai décidé de me lancer le défi de suivre son régime alimentaire pendant deux mois : juillet et août. Je verrais bien si j’observe des améliorations. De toute manière, je fais de prises de sang toutes les 8 semaines, donc je vais essayer d’en faire une fin juin et l’autre fin août. Je vous dirais si ça marche ! Cette solution va-t-elle vaincre mon scepticisme ?

Ce livre aurait dû s’appeler “Le régime alimentaire pour aider votre thyroïde” ou “Soigner votre hypothyroïdie par l’alimentation”, il aurait créé moins de frustration. Avec un tel titre, je n’aurais probablement pas acheté ce bouquin, c’est vrai. Mais pour moi, c’est une manipulation marketing… tout simplement !

Bien que je n’ai pas trouvé ma solution attendue, le livre est de qualité, les informations justes et correctes, le témoignage personnel de l’auteure est touchant, mais le bémol est sur la promesse qui n’est pas respectée. Personnellement je n’ai pas acheté ce livre pour avoir un cours d’histoire ou d’anatomie, mais plutôt pour trouver une vraie solution à mon problème ! Ce n’est pas encore le cas 🙂

Je dirais plutôt que ce livre s’adresse aux personnes de ‘l’entourage d’une personne atteinte de l’hypotiroïde. Cette maladie a plutôt des symptômes invisibles et la personne atteinte a du mal à se faire prendre au sérieux. La souffrance est importante pour le malade qui ne se sent pas compris. Cela vient probablement de ce manque de symptômes visibles et aussi d’un manque de culture…

Pour conclure, je dirais que cet ouvrage est à lire donc si vous souhaitez avoir des informations intéressantes sur tout ce qui touche à la thyroïde, mais pas si vous cherchez un traitement qui sauve ! Et vous, comment vivez-vous votre maladie ? Avez-vous trouvé des solutions alternatives à cette pilule blanche remplie d’hormones de synthèses ? Vous sentez-vous compris par votre entourage soutenu ? Venez en parler avec moi via les commentaires…

Salut les nanas ! Je m‘appelle Alexandra et je suis à l’origine de ce webzine 100% Féminin ! ♥

Pour l’aventure j’ai choisi de prendre en charge ce que je sais faire de mieux : le référencement du site et la promotion sur les réseaux sociaux. Oui, oui, c’est moi qui partage sur nos réseaux sociaux les articles de nos superbes créatrices de contenus, c’est moi aussi qui communique avec vous sur les réseaux sociaux, mais aussi par mail. Je prends entre mes mains la communication, le webmarketing et la visibilité de ce webzine, en espérant pouvoir créer et fédérer une vraie communauté.

Aussi, par plaisir, je me suis promis de lire énormément de livres autour du développement personnel et vous les présenter dans notre rubrique « Belles Lectures ». Je suis une Croque-Bouquins ♥

Ma devise « un esprit sain dans un corps sain » ! Carpe Diem les Nanas ! Soyez heureuses !

Et si vous partagiez avec vos amies ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

2 pensées sur “Thyroïde, le traitement qui sauve, livre de Caroline Lepage

  • 30 novembre 2018 à 21 h 58 min
    Permalink

    Salut Alexandra,

    Etant moi même dans la même situation que toi, ton article m’a beaucoup plu.
    Puis je te demander où tu en es au niveau de ton hypothyroïdie?
    As tu réussi à suivre le régime alimentaire dont il est question dans le livre?
    As-tu pu diminuer ton dosage de lévothyroxe?
    Merci

  • 5 décembre 2018 à 14 h 22 min
    Permalink

    Coucou Louise,

    Merci pour ton commentaire.

    Alors, non, je n’ai pas réussi à suivre le régime du livre, trop contraignant pour moi, je suis une gourmande et bonne vivante !

    En revanche, j’ai néanmoins réduit mon dosage de Lévothyrox (-0.25mg tous les 2 mois), sous surveillance médicale. J’ai entre temps pris du fer, des oméga 3 et de la spiruline. Je me sens aujourd’hui beaucoup mieux, l’énergie est au rendez-vous.

    J’ai également vu un homéopathe et pris des plantes pour accompagner ma thyroïde pendant ce changement. Et j’ai aussi fait des séances de stimulation auriculaire pour stimuler ma thyroïde naturellement.

    Avec tout ça, j’ai beaucoup baissé ma dose de Lévothyrox et je me sens beaucoup mieux.
    La prochaine prise de sang, dans une semaine ou deux : je te tiens au courant.

    Le mieux pour toi est de voir avec ton médecin quelles autres solutions s’offrent à toi pour essayer de diminuer le médicament. Il parait que l’acupuncture donne de très bons résultats – mais il ne faut pas avoir peur des aiguilles 🙂 Tu me tiens au courant ?

    Courage en tout cas ! De tout cœur avec toi ❤

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *