Oser sortir de sa zone de confort une bonne fois pour toutes

Saviez-vous que les petites habitudes quotidiennes vous tuent à petit feu ? Qu’elles vous empêchent de vous épanouir pleinement ? Qu’elles vous coupent de nouvelles expériences qui pourraient casser une routine un peu terne ?

Nous avons toutes certaines croyances ancrées au plus profond de nous. Je suis trop timide, pas assez créative, mal à l’aise avec de nouvelles personnes, malchanceuse en amour, pas assez ambitieuse dans ma vie professionnelle, je n’ose pas dire non … Je suis trop ceci et pas assez cela !

Rien n’est jamais gravé dans le marbre ! L’inconnu fait peur à tout le monde (ou presque) et c’est normal !

Bien souvent, on préfère se voiler la face et se dire que ça ira mieux demain… Qu’on y réfléchira plus tard. Sauf qu’à force de toujours repousser, on s’enferme dans ces routines qui ne nous aident en rien à prendre confiance en soi.

À partir d’aujourd’hui, trouvez toutes les ressources pour (enfin) sortir de votre zone de confort, vaincre le manque de confiance en douceur et mettre au tapis la peur de l’inconnu !

Pourquoi entrer en “zone d’inconfort” ?

Parler de zone de confort est finalement assez inapproprié et très anxiogène… Ce que votre cerveau vous dicte en réalité, c’est qu’il a envie et besoin de rester tranquillement au chaud dans ses petites habitudes qui le rassurent !

Le cerveau humain n’aime pas la nouveauté, n’aime pas être bousculé, parce qu’il ne sait pas comment réagir face à une situation nouvelle. Et on le comprend !

D’ailleurs, l’Homme préfère naturellement agir selon ses peurs plutôt que selon ses désirs. Au risque de rester dans une vie inconfortable, qui ne lui convient plus, il ne prendra pas le risque d’affronter sa panique, car il n’aime pas faire face à ses peurs.

Alors pourquoi essayer de sortir de cette fichue zone de confort ? Parce qu’on veut être plus épanouie, pour booster son estime de soi, pour lâcher prise tout simplement ! Si vous repoussez vos limites un peu plus chaque jour, que vous réussissez à prendre des risques que vous n’auriez jamais envisagé auparavant, tout va changer ! Osez dompter vos émotions qui vous dictent des choses négatives !

Zone d’apprentissage et développement personnel

La pyramide de Maslow définit parfaitement les besoins primaires des êtres humains.

Pour être épanouis, les Hommes doivent :

  1. satisfaire leurs besoins primaires (manger, boire, dormir…)
  2. se sentir en sécurité (stabilité, aucun stress négatif ou d’anxiété)
  3. se sociabiliser (amour, échanges avec les autres…)
  4. se sentir considéré (confiance en soi, sentiment d’appartenance et de reconnaissance)
  5. se réaliser (accomplissement de soi, dépassement de soi, apprentissage…)

Ce qu’il faut déduire de cette pyramide est que si l’une des étapes n’est pas comblée, la phase suivante ne suivra pas.

Si vous ne vous sentez pas en sécurité (point 2), vous rencontrerez des difficultés à vous sociabiliser (point 3). Et ainsi de suite.

En terme de développement personnel, pour sortir de sa zone de confort, il est important de faire un point sur sa vie de manière globale. En prenant le temps d’analyser ce qui pourrait vous faire défaut, vous saurez sur quoi progresser.

Comment sortir de sa zone de confort ?

Nos pensées nous jouent parfois des tours ! Vous percevez quelque chose, mais cela n’est pas la réalité. Le manque de confiance en soi ne nous aide pas à voir le positif que avez pourtant sous les yeux.

Traitez-vous avec gentillesse

Les mantras quotidiens, que vous vous répétez tous les matins (et pourquoi pas tous les soirs) sont un véritable booster pour la confiance en soi !

Répétez-vous des affirmations positives :

  • j’ai confiance en moi
  • je suis la meilleure pour…
  • je réussi à …
  • à vous de compléter ce qui vous semble utile de “travailler” !

Et puis entre nous, qui d’autre que vous pour vous donner confiance. On est toujours très dure avec soi ! Dites-vous bien une chose : personne ne vous traitera plus mal que vous-même ! Alors pourquoi ne pas changer un peu ? Vous n’arrivez pas à changer quelque chose dans votre vie ? Il vous faut un plan…

Découvrir ses motivations

C’est bien joli de vouloir sortir de cette zone tant redoutée, encore faut-il vraiment savoir pourquoi. Et pour ça, rien de mieux que de se fixer des objectifs qui vous aideront sur le long terme. Avez-vous essayé l’exercice des 5 pourquoi ?

  • Pourquoi n°1:

Pourquoi je veux me challenger ?
Exemple de réponse : pour vaincre ma timidité.

  • Pourquoi n°2 :

Pourquoi je veux vaincre ma timidité ?
Exemple de réponse : pour ne plus avoir peur de parler en public.

  • Pourquoi n°3 :

Pourquoi je ne veux plus avoir peur de parler en public ?
Réponse : …………….

  • Pourquoi n°4 :

Pourquoi je……………?
Réponse : …………….

  • Pourquoi n°5 :

Pourquoi je…………….…?
Réponse : …………….

Si vous faites cet exercice en toute honnêteté, vous trouverez la raison profonde qui vous anime : votre pourquoi !

Essayez de vous projeter sans vous mettre de limites. Où êtes-vous dans 5, 10 ans ? Qu’êtes-vous en train de faire ? Avec qui ? Quel est votre environnement ?

Si vous savez précisément ce qui vous anime, ce qui vous motive, vous trouverez plus facilement toutes les étapes dont vous avez besoin pour réussir à atteindre votre Ikigaî.

Se fixer des objectifs concrets

Gardez à l’esprit votre plus grande motivation. Ce travail sur soi vous aidera à faire ce qu’il faut pour atteindre votre but.

Prenez votre plus beau carnet et écrivez ce que vous voudriez changer dans votre vie. Inscrivez votre motivation profonde.

Réfléchissez maintenant à votre manière d’agir et ce que vous devez changer dans votre quotidien pour y parvenir.

Il est difficile de sortir de sa zone de confort, mais il est encore plus difficile de faire les choses sans vraiment comprendre pourquoi on les fait.

Notez toutes les petites et grandes actions que vous devez accomplir pour sortir de ce cadre routinier qui ne vous convient plus. En découpant en petites étapes, le changement vous paraîtra moins insurmontable qu’il n’y paraît !

Allez-y doucement, petit à petit

Si vous êtes beaucoup trop timide à votre goût, notez, par exemple, les actions suivantes pour votre semaine à venir :

  • demander l’heure à un inconnu dans la rue ;
  • prendre un café seule, assise en terrasse ;
  • aller au cinéma et engager la conversation avec quelqu’un.

Ne cherchez pas à brûler les étapes. Si votre objectif final est de réussir à parler en public devant une cinquantaine de personnes, ne vous lancez pas à corps perdu sans franchir quelques paliers intermédiaires.

Vos doutes pourraient vous faire flancher devant le fait accompli. Et il n’y a rien de pire que de se retrouver face à un échec cuisant.

Ne vous mettez pas la pression ! C’est en franchissant ces caps un peu plus chaque jour que l’on arrive à faire de grandes choses sur le long terme !

Instaurez de nouvelles routines quotidiennes pour vous rassurer dans votre capacité à changer les choses.

Notez vos réussites et votre progression

Pour vous encourager, à la fin de chaque semaine, notez tout ce que vous avez réussi à faire et également les actions qui vous ont posé le plus de difficultés. Cherchez à comprendre pourquoi c’est encore compliqué pour vous de réaliser ces actions.

Ne soyez pas déçue si vous ne réussissez pas tout du premier coup ! Croyez-vous que tous les enfants du monde savent marcher dès leur première tentative ? La réponse est non ! Et il en va de même pour vous !

Chaque chose en son temps. Il faut savoir échouer pour mieux réussir ensuite.

Et si vous arrivez à franchir les objectifs que vous vous êtes fixé sans aucune difficulté, il faut peut-être envisager de voir plus grand pour vous.

À vous d’adapter votre parcours selon votre progression et ce que vous souhaitez atteindre.

En notant vos réussites, mais aussi vos échecs (sans s’appesantir dessus), vous serez fière de vous en relisant plus tard tout ce que vous avez accompli !

Vous pouvez tout faire !

Tout… Vous pouvez tout faire, parce que vous êtes belles, intelligentes, brillantes, drôles, aimantes, gentilles.

Dites vous bien que votre seul guide c’est vous. C’est vous le capitaine du navire, vous la femme parfaitement imparfaite que vous rêvez d’être.

Finissez-en une fois pour toutes avec ces barrières que vous vous mettez toute seule, parfois sans raison.

Le fait d’agir vous aidera à franchir toutes ces étapes que vous pensiez impossibles auparavant !

Et n’oubliez pas, soyez tolérante envers vous. Vous vous apercevrez très rapidement que parfois, la peur est amplifiée et que le cerveau va vous donner les mauvais signaux cognitifs.

Il n’est pas dangereux d’aller acheter une baguette de pain. Pourtant, un enfant qui n’a jamais été en acheter une tout seul peut être terrorisé à l’idée de parler à un vendeur, de se tromper en donnant les pièces de monnaie. Et pourtant, aujourd’hui, avec le recul, vous aussi avez été cet enfant qui a su élargir sa zone de confort !

Ayez confiance en vous et en votre capacité à sortir des sentiers battus. Votre épanouissement personnel repose sur votre volonté à aller de l’avant.

L’être humain est fait pour apprendre de nouvelles choses, pour développer de nouvelles compétences. Pensez à ces enfants, qui font un apprentissage fulgurant durant leurs premières années.

Cet enfant, c’était vous ! Vous pouvez continuer à évoluer.

Il suffit parfois d’affronter sa peur de l’échec, même si ce n’est pas la partie la plus simple, je vous l’accorde. Mais finalement, si pour être heureux il faut en passer par là, alors foncez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *