Miam-Ô-Fruit : Le petit-déjeuner parfait pour la rentrée

Avez-vous déjà entendu parler du miam-ô-fruit ? Ce repas équilibré, délicieux et bourré de vitamines s’apprécie à toute heure de la journée, mais c’est au petit-déjeuner qu’il est le plus consommé.

Popularisé par France Guillain à travers ses livres « La méthode : Bain Dérivatif, Alimentation, Soleil, Argile » publié en 2009 et, « Le Miam-Ô-Fruit : Le Guide du Miammeur » publié en 2012, le miam-ô-fruit a rapidement acquis la réputation de repas sain et savoureux notamment grâce aux sportifs, qui sont nombreux à le plébisciter.

Le miam-ô-fruit c’est quoi

L’intérêt du miam-ô-fruit est de fournir à votre corps toutes les vitamines, protéines, bons sucres, minéraux et antioxydants dont il a besoin chaque jour, pour être et rester en bonne santé.

Grâce à quelques ingrédients simples, 1/2 banane, au moins 3 fruits frais de saison, 1 huile végétale et 5 graines différentes (tous bio de préférence), confectionnez-vous un bol généreux et appétissant pour le bonheur de votre corps et de votre esprit en même temps !

C’est la raison pour laquelle je trouve particulièrement intéressant de consommer ce repas dès la rentrée. Quand fin de l’été et reprise des activités se conjuguent pour nous mettre momentanément le moral à zéro, ses couleurs et ses bienfaits nous permettent de rester au top !

Ça vient d’où

Le miam-ô-fruit n’est pas le premier petit bol à nous faire tourner la tête de bon matin. Avant lui, la crème Budwig (dont il est en partie inspiré) présentait déjà les bienfaits de l’absorption de denrées énergétiques et qualitatives chaque matin, après la période de jeune nocturne que représente le sommeil.

La doctoresse suisse Catherine Kousmine (1904 – 1992) à son origine fut également à la base de la médecine orthomoléculaire. Celle-ci propose de soigner le corps par un apport optimal en substances naturellement connues de l’organisme, l’alimentation.

  • La crème Budwig

La recette, encore très utilisée est appréciée notamment pour sa facilité à être digérée intègre quatre cuillères à café de fromage blanc maigre à 0 % et deux d’huile vierge bio première pression à froid, de préférence de l’huile de lin pour ses oméga 3.

Ajoutez le jus d’un demi-citron, une banane mûre écrasée (qui peut être remplacée par deux cuillères à café de céréales complètes crues et moulues) et une ou deux autres de graines oléagineuses complètes, là encore crues et moulues. Enfin, des fruits de saison en morceaux, râpés ou mixés viendront donner de la couleur et une touche acidulée ou sucrée à la préparation.

  • Le miam-ô-fruit

Au début des années 2000, France Guillain reprend le concept en supprimant les produits laitiers à l’origine de nombreuses intolérances. Cette mère de cinq enfants, navigatrice, exploratrice du monde, scientifique passionnée et diététicienne, met alors toutes ses connaissances au service d’une alimentation simple, saine et vivifiante. Le miam-ô-fruit est né.

Ça nous apporte quoi ?

mauvaise-alimentation

Bon et beau, le miam-ô-fruit est une véritable source de positivisme pour le corps :

  • Plus de fringales en cours de journée

Les fibres et les bonnes graisses ralentissent la digestion qui se fait sans effort grâce aux fruits crus. Le petit creux dans la journée et le coup de fatigue après le repas n’existent plus.

Vous êtes sujette aux crises d’hypoglycémie ? Les sucres lents du miam-ô-fruit vous en protègent également.

Vous cherchez à stabiliser votre poids ou à perdre quelques petits kilos superflus ? Pour ça aussi le miam-ô-fruit est votre ami. En supprimant l’envie de grignoter, il vous permet d’apprécier plus facilement le fruit de vos efforts.

  • Vous faites le plein d’énergie

La combinaison des fruits frais de saison, de banane, d’huiles riches en antioxydants et de graines forme le parfait cocktail pour des journées survitaminées.

En plus vous profitez d’une mine à faire pâlir d’envie vos collègues tout juste rentré(e)s de vacances !

  • Le transit s’améliore

Le miam-ô-fruit par sa concentration en fibres, réveille les intestins les plus paresseux pour un transit facilité et régulier.

Si vous avez facilement mal au ventre, diminuez la quantité de fruits dans votre préparation, mais sans toucher à sa variété. N’utilisez par exemple que de petits morceaux. 😉

La recette officielle du miam-ô-fruit

graines-lin

La recette originale du miam-ô-fruit n’est pas compliquée, mais peut devenir lassante à préparer. Malgré ça après quelques jours, vous trouverez rapidement comment gagner du temps (je vous partage quelques astuces plus bas dans cet article 😉)

  • Écrasez une demi-banane à la fourchette pour créer la base de votre miam-ô-fruit
  • Ajoutez deux cuillères à soupe d’huile de colza bio ou une cuillère à café d’huile de lin plus une cuillère à soupe d’huile de sésame
  • Comptez une cuillère à soupe rase de graines de lin, une autre de sésame et une troisième d’un mélange de trois variétés supplémentaires (cajou, arachide, noix, noisette, tournesol, pépin de courge…), le tout broyé finement pour une meilleure assimilation et un effet coupe-faim sans comparaison
  • Pressez deux cuillères à café de jus de citron frais
  • Terminez par au moins trois fruits frais, bio et de saison au choix

Des contre-indications ? Des précautions ?

Au fil du net vous trouverez différentes adaptations de la recette originale du miam-ô-fruit. Testez-les et faites-vous votre propre idée, sans oublier que pour bien profiter de votre repas vous ne devez pas déroger à certaines règles :

  • Pas de fruits séchés, leurs bénéfices nutritifs sont moins intéressants
  • Jamais d’agrumes, de melon ou de pastèque, leur temps d’assimilation est trop rapide
  • Matin, midi ou soir, chaque bouchée doit être soigneusement mastiquée au cours d’un temps de repas de 30 à 40 minutes

Mes astuces !

Adopter le miam-ô-fruit c’est faire le choix d’une hygiène de vie plus saine, mais aussi s’astreindre à un temps de préparation relativement long. Pour vous aider et ne pas vous décourager, certains ustensiles sont indispensables.

D’abord, prenez le temps de broyer toutes vos graines à l’avance en moyenne ou grande quantité. Pour bien faire, offrez-vous un moulin électrique. Une fois réparties dans des boîtes hermétiques et étiquetées, vous verrez qu’elles sont beaucoup plus faciles à utiliser. Cependant, n’oubliez pas, les graines ne se conservent pas vraiment au-delà d’une semaine.

Pour les plus pressées ou celles qui consomment leur miam-ô-fruit à l’extérieur, au bureau, en cours ou à la salle de sport, la préparation entière peut être réalisée la veille sous réserve d’être conservée sous vide d’air.

Bonne préparation et bon appétit !

Photo by Kimber Pine, Sharon McCutcheon, Cathal Mac an Bheatha on Unsplash

Rédactrice Web depuis 2010, freelance et positive girl invétérée, j’apprécie tout particulièrement les thématiques liées au vaste domaine du bien-être, que je cultive activement.

Le yoga me détend presque autant qu’une balade en foret et quand je rentre, je diffuse quelques gouttes d’huiles essentielles pour être totalement dans mon élément !

Du yoga à la sylvothérapie, je suis aussi une adepte de la santé par les plantes ainsi qu’une grande consommatrice de tisanes bio, que je tente parfois de réaliser moi-même, avec plus ou moins de succès.

Sur Nanas Beauté, j’espère vous faire passer mes meilleurs conseils, enrobés d’une dose de bonne humeur à chaque paragraphe !

Et si vous partagiez avec vos amies ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *