Le maté : bienfaits et préparation traditionnelle… ou pas !

Peut-être as-tu constaté que le maté était particulièrement à la mode ces dernières années. Il n’est en effet plus vraiment rare de croiser quelques spécimens de nos concitoyens la calebasse à la main. Mais toi, tu as raté le train et tu te demandes encore ce que c’est que cette étrange boisson à l’odeur suspecte. Te voilà au bon endroit, amiga ! On va parler bienfaits du maté et de ses méthodes de préparation plus ou moins traditionnelles.

Le maté : des Indiens Guarani à Antoine Griezman

À l’origine, le maté est une boisson traditionnelle d’Amérique du Sud. Plus exactement, c’est au Paraguay que l’on trouve sa source, dans la culture des Indiens Guarani. Elle est élaborée à partir des feuilles torréfiées et pulvérisées du yerba maté (au doux nom savant d’Ilex paraguariensis). Le terme « maté » vient de l’espagnol et signifie « gourde », en référence à la petite calebasse dans laquelle est traditionnellement servie la boisson. D’ailleurs, le maté a littéralement fait un carton en Espagne quand il y fut importé à partir du 16e siècle !

Aujourd’hui, on le redécouvre chez nous car il semble faire fureur chez les pipole. Peut-être as-tu d’ailleurs entendu parler de l’addiction d’Antoine Griezman pour cette boisson et ses bienfaits ? Très à la mode chez les footballeurs ­­­– essentiellement sud-américains, naturellement –, on a notamment pu entrevoir Lionel Messi pendu à sa paille en métal.

Mais le maté ne séduit pas seulement nos amis en short : c’est aussi la boisson de prédilection de Madonna, Gisele Bundchen ou encore… le Pape François ! Cet engouement généralisé a vu le jour il y a un ou deux ans et la hype ne semble pas près de retomber.

Les bienfaits de cette mixture à base de plantes

Le maté est essentiellement reconnu pour lutter contre la fatigue mentale et physique à court terme. Il nous réveille et affûte notre vigilance telle la machette d’un explorateur en Amazonie. Avec le maté, fraîche et concentrée tu seras ! En plus de procurer de l’énergie, il est susceptible d’apaiser les migraines et les douleurs des rhumatismes. Comme le thé ou le café, le maté contient de la caféine, qui contribue à accompagner la perte de poids grâce à son effet coupe-faim. Antioxydant, il lutterait enfin contre le vieillissement cellulaire… Inutile de dire que certains chercheurs s’y intéressent dans le cadre de la lutte contre le cancer. Mais ne nous emballons pas : rien n’est encore prouvé sur ce point, et l’on peut déjà se contenter de profiter de son effet tonifiant !

La préparation traditionnelle du maté yerba… ou pas

Traditionnellement, la préparation du maté est tout un art ! En tout cas, elle nécessite pour commencer un peu de matériel adapté, à savoir une calebasse et une bombilla.

Boire le maté de façon traditionnelle

La bombilla est une sorte de petite paille en métal qui filtre la boisson, pour éviter d’avaler les feuilles et la poudre. La calebasse est une courge séchée, puis creusée. Note que si tu fais l’acquisition de ce type de calebasse neuve, il faudra la « culotter », puis la curer avant usage. Oui, oui. Il faut pour cela la faire reposer au minimum une nuit, remplie de maté aux trois quart de sa contenance, avec de l’eau chaude. Au matin, tu la vides et tu la rinces en grattant l’intérieur des parois. Et non, il ne faudra pas boire cette première infusion. Ce processus est en fait primordial pour retirer tous les résidus, gonfler légèrement la calebasse et la rendre parfaitement étanche. Cela dit, tu peux tout à fait t’en passer si tu optes pour une tasse en céramique ou en verre…

Maintenant, c’est là que les choses sérieuses commencent. Pour préparer son maté selon la méthode traditionnelle, il faut :

  • Remplir la calebasse aux trois quart de sa contenance avec le maté.
  • Couvrir le récipient de la paume de sa main, le retourner et l’agiter de façon à ce que la poudre fine remonte à la surface.
  • Incliner la calebasse pour positionner les feuilles sur un côté, de façon à leur faire former une pente.
  • Verser un peu d’eau à température ambiante dans le creux en bas de la pente pour imprégner les feuilles pendant quelques minutes.
  • Ajouter un peu d’eau tiède et attendre quelques minutes.
  • Insérer la bombilla du côté creux et l’enfoncer jusqu’à ce que le filtre ne dépasse plus.
  • Ajouter de l’eau frémissante dans le creux, mais pas bouillante pour ne pas dénaturer le goût (Notez bien que la température est optimale lorsqu’une mousse onctueuse se forme à la surface).
  • Laisser des feuilles sèches du côté du haut de la pente (ne pas verser trop d’eau).
  • Ne pas touiller !
  • Déguster. Calmement.

On ne rajoute ni sucre, ni lait, ni quelque cochonnerie que ce soit. Tant que les feuilles auront du goût, on pourra rallonger avec de l’eau chaude tout au long de la journée (Mais toujours sans remuer la bombilla, ¡ maldición !).

Boire le maté en mode YOLO

Sinon, il est possible de le boire chaud ou froid, selon sa préférence. Ensuite, il est possible de le boire dans une tasse classique. Puis de le préparer exactement comme du thé. Et enfin – outrage suprême – d’y ajouter du sucre, du jus de citron, du lait, de la cannelle, ou n’importe quoi d’autre qui te fera plaisir.

Tout ça pour dire que, moi, j’aime bien le maté. J’aime bien son goût amer qui vous secoue les papilles au petit matin. Et je t’invite chaleureusement à tester, sans avoir peur de cette amertume, et de l’accommoder comme tu le sens. Parce que YOLO, quoi !

Après 3 ans passés dans le milieu de l’édition littéraire et le stress des dead lines, je me suis reconvertie dans la rédaction Web. J’avais besoin de vivre à mon rythme et la forte envie de voyager… D’être un peu plus proche de moi, en somme.

Aujourd’hui, je suis l’heureuse détentrice d’un van aménagé, d’un tapis de yoga, d’un stérilet et d’un placard de salle de bain rempli de produits naturels. Mais ça n’a pas été facile tous les jours ! Je partage avec vous mes conseils et astuces pour mieux vivre la délicate transition vers un mode de vie plus harmonieux, en accord avec soi et avec l’environnement.

Et si vous partagiez avec vos amies ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *