Le pouvoir des pierres ou lithothérapie

Il y a « le pouvoir des fleurs » ; il y a, depuis la nuit des temps, le pouvoir des pierres. L’art de guérir par la lithothérapie. Science, magie noire, affabulation, toujours est-il que la croyance pour les pierres et minéraux est millénaire et que cette médecine alternative a trouvé ses lettres de noblesse au fil du temps. Corps, esprit et âmes sont ainsi liés dans cette quête du mieux-être. Origines, histoire, actions, vertus, partons à la découverte, passionnante, du pouvoir des pierres…

C’est quoi la lithothérapie ?

Le terme « lithothérapie » trouve ses origines dans la culture grecque ; « lithos » signifie pierre et « therapeia » guérison. Il s’agit de l’art de résoudre les soucis de santé grâce aux propriétés des pierres. Classée dans l’univers de la médecine alternative, la lithothérapie est utilisée depuis l’Antiquité.

Les hommes croient toujours aux capacités de guérison de certaines pierres et du pouvoir mystique de la guérison par le cristal. Cet art prend en compte la personne dans son ensemble : le corps, l’âme et l’esprit ; on parle ainsi d’approche « holistique » de la santé.

À l’origine du pouvoir de ces pierres et minéraux, leurs vibrations surnaturelles – beaucoup parlent d’électromagnétisme -, leur énergie et leur capacité à rétablir l’harmonie de l’organisme. Le stress, mal du siècle, serait ainsi efficacement traité, autant sur le plan physique que psychologique. Mieux encore, si les pierres sont disposées sur des chakras ou bien portées en pendentif (mon cas), elles pourraient guérir les organes auxquels elles se trouvent connectées.

Chaque pierre, ses vertus qui plus est : cela ouvre donc un champ infini de possibilités en matière de guérison. Guérir oui mais pas que. Les pierres auraient des vertus apaisantes, soulageraient, rétabliraient l’équilibre ou encore, faciliteraient la méditation. Précisons vite qu’aucune preuve scientifique n’est venue, à ce jour, confirmer le pouvoir de guérison des pierres. Néanmoins, la croyance l’emporte et, ce, depuis des millénaires.

Les mille et une croyances autour des pierres

Vous ne serez pas étonnées si je vous dis que les pierres rythment les contes de fées, donnant une dimension mystique unique au récit. Les croyances des hommes pour les pierres relèvent de la même ambiance. Les hommes primitifs considéraient par exemple certains minéraux comme un mélange entre une créature et une divinité. Les prêtres de la Haute Antiquité donnaient à certaines pierres des pouvoirs bénéfiques ou maléfiques. Au fil des siècles, les pierres sont aussi devenues symboles de fertilité. Installées dans les maisons, elles avaient le pouvoir de se prémunir face au mauvais-œil, aux sorts ou encore à la foudre.

D’une région à l’autre, les croyances diffèrent tout comme la façon de porter les pierres : collier, bague, sautoir, pendentif, bracelet… Pour ma part, je porte deux bracelets composés chacun de pierres choisies pour leurs actions spécifiques. J’ai également trois pendentifs différents et chaque gemme délivre ses vertus. À l’époque, on posait sur la zone de souffrance des malades certaines pierres ou on les laissait « purifier » l’eau.

À mi-chemin entre la santé, la magie ou le paranormal, les pierres ont attisé les plus folles croyances !

Les pierres dans l’histoire

Les vertus thérapeutiques des pierres et minéraux ont été exploitées par l’Égypte ancienne ou encore la médecine traditionnelle chinoise il y a 5 000 ans. La lithothérapie a été également utilisée comme une science par les Mayas, les populations du Tibet, les Amérindiens et les Atlantes. Depuis la Préhistoire, les pierres sont associées au pouvoir de guérison. Les toutes premières peuplades les transformaient en élixirs et poudres et les intégraient à leurs cérémonies.

Reconnus pour leur avant-gardisme sur bien des points, les Égyptiens font ainsi partie des premiers peuples à avoir réfléchi au placement des gemmes sur le corps humain et à la symbolique des couleurs. On sait que le lapis-lazuli, d’un magnifique bleu profond aux nombreuses nuances, était avalé par eux comme traitement médicinal. Les Grecs ne sont pas en reste puisqu’ils faisaient de la poudre avec certaines et l’ingéraient pour venir à bout de maux d’estomac. Les Aztèques ont, de leur côté, exploité les pierres pour les zones du corps malades. Au Moyen-âge, les savants avaient une conception bien à eux du pouvoir de guérison des pierres : ils se basaient sur leurs traits communs avec les organes du corps. Ainsi, l’émeraude, de couleur verte, pouvait guérir le foie, vert comme la bile. Les vertus curatives des pierres et autres minéraux ont intégré l’univers des sciences et de la santé. En France, la lithothérapie a d’ailleurs rejoint les rangs officiels de l’homéopathie en 1965.

Florilège d’anecdotes

  • Selon le National Geographic, un fragment de petite taille de zircon, découvert en Australie il y a 4,4 milliards d’années, serait le plus ancien « objet » connu sur Terre après la formation de pierres dans le noyau terrestre.
  • Pour nombre d’écrivains et de philosophes, à l’image d’Aristote, les gemmes étaient reliées à l’univers, aux planètes et aux systèmes solaire et lunaire.
  • Pline déclarait, et cela confère à cette anecdote une dimension fort poétique, que le contact entre orages faisait naître le cristal depuis les nuages, lequel était brisé par la foudre et se répandait en morceaux sur le sol.

La lithothérapie agit à la fois sur le physique, le psychologique et le spirituel. L’énergie des pierres est étroitement liée à la composition chimique, aux origines, à la couleur et à la forme de chacune d’elle… L’art de guérir par les pierres peut être pratiqué sur tout être vivant : humain, animal, végétal. Et même, nous l’avons vu, les habitats eux-mêmes !

Je laisse Pauline vous en dire plus sur l’action et les bienfaits prêtés aux pierres dans notre quotidien 😊.

Les bienfaits des pierres sur l’esprit et le corps

Après les explications détaillées de Christelle, passons à la découverte des pierres en elles-mêmes.
Adepte de lithothérapie au quotidien, je vous ai préparé une liste non exhaustive de minéraux utilisés couramment, accompagnés de leurs principaux bienfaits sur le corps et l’esprit. En note, les techniques de purification et de rechargement indispensables pour conserver toute leur énergie à vos pierres.

Améthyste

Sa couleur varie du lilas pâle au violet profond. L’améthyste est la pierre de la sagesse, de l’élévation spirituelle et de la méditation. Ainsi, elle a la réputation de favoriser l’imagination et la clarté de l’esprit, ainsi que d’éloigner les cauchemars.

Dans la maison, elle se place principalement dans la chambre à coucher près du lit ou sous l’oreiller.

Purification et rechargement : utilisation d’eau distillée salée dans une pièce sombre, rincer, essuyer puis placer au soleil. Installation au creux d’un amas de quartz.

Quartz rose

Sa couleur varie du rose très pâle au rose plus soutenu parfois accompagné de touches orangées ou violettes pour un ensemble plus ou moins opaque. Le quartz rose est la pierre de l’amour absolu, de la bienveillance et de la douceur. Il apporte la sérénité, spécialement aux enfants et aux adolescents. On l’utilise donc pour valoriser la bienveillance et faire ressortir l’amour que l’on se porte à soi-même.

De même que l’améthyste, le quartz rose est tout à fait approprié dans une chambre à coucher.

Purification et rechargement : eau distillée salée et lumière du soleil levant ou amas de quartz.

Lapis-Lazuli

Sa couleur varie du bleu indigo au bleu outremer avec souvent, de petites taches blanchâtres ou dorées dues à la présence de calcite ou de pyrite dans la pierre. Le lapis-lazuli est le minéral de la bonne humeur, de la sympathie, de la tendresse et du bonheur partagé. Elle favorise l’intelligence et la finesse d’esprit, mais aussi la créativité.

De tout temps, le lapis-lazuli a été intégré aux parures et aux bijoux, et donc porté sous forme de diadème, de bague, de boucles d’oreilles, de bracelet ou de collier.

Purification et rechargement : amas de quartz en priorité, éventuellement eau distillée non salée et lumière lunaire.

Aigue-marine

Sa couleur varie du bleu très pâle au bleu clair plus soutenu. Connue pour ses bonnes vibrations, l’aigue-marine favorise la communication entre les individus et apporte sa protection aux voyageurs sur l’eau. Elle stimule également les dons d’extralucidité.

À nouveau, cette pierre se porte sur soi en fonction des résultats recherchés.

Purification et rechargement : eau distillée salée ou amas de quartz et soleil.

Cornaline

Sa couleur varie rose clair ou rouge brun en passant par des teintes vermillon ou orangées. La cornaline est une pierre apaisante. Elle agit de façon bénéfique sur les personnes au caractère colérique ou émotif, en absorbant l’énergie. Elle est également favorable à la concentration et à la procréation.

Pour cela, la cornaline se porte directement posée sur le corps dans le cadre d’un soin, mais peut aussi agir en tant que pendentif ou glissée dans une poche.

Purification et rechargement : eau distillée salée et beaucoup de soleil ou amas de quartz.

Opale de feu

 

Sa couleur varie du jaune orangé à l’orange rouge vif. L’opale de feu est une pierre d’énergie et de vitalité. On l’utilise plus particulièrement autour de la sphère gynécologique et sexuelle, pour favoriser le bien-être et le réchauffement.

Pour faciliter son utilisation, cette pierre peut être trouvée plate, à apposer sur la zone du corps concernée.

Purification et rechargement : bain de lumière lunaire ou solaire dans l’eau distillée non salée.

Ambre

Sa couleur varie communément du jaune pâle au brun laiteux, mais s’oriente aussi bien que plus rarement, vers le bleu, le noir ou le vert. Célèbre pour ses inclusions de fossiles et pour son utilisation en bijouterie, l’ambre est une pierre d’énergie. Positive, elle combat la fatigue et apaise les maux du corps comme de l’esprit.

Cette pierre emblématique peut être portée en tant que bijou ou apposée sur le corps lorsqu’elle est travaillée plate ou en bâton de massage.

Purification et rechargement : ne se recharge pas, un essuyage doux et régulier suffit.

Citrine

Sa couleur varie du jaune pâle à l’orange parfois brun. En tant que pierre solaire et positive, la citrine fait rayonner la joie et la bonne humeur. Elle éloigne la fatigue et tonifie l’esprit. Ainsi, elle est une excellente aide à la concentration.

À la maison, elle est idéale placée dans la chambre d’une personne malade ou convalescente.

Purification et rechargement : eau distillée salée et beaucoup de soleil ou amas de quartz.

Jade (Jade néphrite)

 

Sa couleur varie du vert au blanc en passant par le gris jaunâtre et le brun à tendance rouge. Pierre par excellence de la sphère urinaire, la néphrite est apaisante et favorise l’élimination.

À la maison elle est tout à fait indiquée dans l’entourage des jeunes enfants, des personnes âgées et même des animaux pas encore propres ou concernés par les fuites.

Purification et rechargement : eau distillée salée puis soleil ou amas de quartz.

Émeraude

Sa couleur varie du vert jaune au vert bleuté en passant par toutes les nuances de vert plus ou moins foncées. Pierre de paix et d’harmonie, l’émeraude n’est pas seulement un bijou d’exception en tant que gemme. Elle se présente également comme pourvoyeur de calme intérieur, tourné vers la connaissance, la mémoire et le savoir.

Par sa beauté, l’émeraude est généralement portée en tant que bijou, plus particulièrement en pendentif ou en bague, de préférence passée autour de l’annulaire.

Purification et rechargement : rarement, eau distillée non salée et soleil.

Cristal de roche

Sa couleur ne varie pas puisque le cristal de roche est incolore et transparent. Il arrive toutefois qu’elle présente des incrustations de minéraux divers. Pierre de lumière et d’amplification, le cristal de roche tient une place particulière en lithothérapie puisqu’il est capable de renforcer les propriétés de toutes les autres pierres.

Ainsi, son utilisation et ses bienfaits dépendent presque entièrement de la pierre à laquelle il est lié.

Purification et rechargement : à chaque nouvelle utilisation, eau distillée salée et beaucoup de soleil de préférence au levant.

Pierre de Lune

Sa couleur n’en est pas une puisque la pierre de Lune est incolore mais opaque. Elle peut cependant se parer de reflets bleus, blancs ou jaunes. Pierre de l’enfance, de la candeur et de l’esprit, elle véhicule douceur, spontanéité et tolérance, mais aussi sensibilité, intuitions et rêves prémonitoires. La pierre de Lune est également le minéral du cycle féminin et de la procréation.

En fonction du bienfait visé, cette pierre se porte sur le corps en tant que bijou mais peut aussi être utilisée sous sa forme plate, en apposition.

Purification et rechargement : eau distillée non salée et lumière lunaire ou amas de quartz.

Labradorite

Sa couleur varie selon différents tons de gris parsemés de reflets majoritairement bleutés. Pierre de protection, la labradorite agit à la façon d’un capteur à ondes négatives qu’elle absorbe avant de les dissoudre. Pierre de l’amitié, elle offre une ouverture facilitée vers les autres. Pierre régénératrice, elle aide ceux qui la portent à se remettre de périodes de grande fatigue physique et intellectuelle.

Pour être efficace, la labradorite doit être portée en permanence. Elle peut ainsi prendre la forme d’un bijou ou être cousue à l’intérieur d’une poche.

Purification et rechargement : occasionnellement, eau distillée salée et soleil vif du matin ou amas de quartz.

Hématite

Sa couleur varie du gris au noir et présente un aspect métallique. Pierre d’écoute elle intéresse pour tous ceux qui souhaitent se recentrer sur eux-mêmes en période de doute ou de problème. Mais l’hématite permet également de travailler l’écoute des autres. Pierre dynamisante, elle diffuse à celui qui l’utilise énergie et courage.

L’hématite peut au choix être posée sur un bureau, une table de chevet ou être portée en permanence dans la poche.

Purification et rechargement : eau distillée salée et soleil ou amas de quartz.

Les rituels de purification et de rechargement

Parce qu’en lithothérapie, il est avant tout question d’utiliser l’énergie vibratoire des pierres, les purifier de temps à temps est indispensable. Après un ou plusieurs cycles d’utilisation, pensez également à les recharger.

Les rituels de purification en lithothérapie

Purifiez toujours votre pierre après son achat. Celle-ci peut en effet être chargée de toutes sortes d’énergies qui vous seront plus ou moins favorables. Au quotidien, un rituel de purification sera utile à chaque nouvelle utilisation si l’effet recherché est différent, et à chaque usage s’il s’agit de cristaux.

Vous pouvez procéder par utilisation d’une solution salée (sans oublier de rincer ensuite le cristal à l’eau claire), par fumigation à l’encens ou par enfouissement en pleine terre, au moins pour une journée entière.

Les rituels de rechargement

Une pierre utilisée pour vous soigner et vous apporter ses bienfaits perd petit à petit tout ou partie de son énergie. Il vous faut donc la recharger avant de l’utiliser à nouveau.

Pour cela, utilisez les éléments naturels que sont l’eau, l’air, la terre et la lumière, un amas cristallin qui fait office de générateur ou votre propre énergie à travers une séance de méditation.

Concrètement, pourquoi utiliser les pierres ?

Bien qu’aucune preuve scientifique des effets des pierres sur le corps ou l’esprit n’ait encore été apportée, leur utilisation est millénaire. Aujourd’hui encore, les connaisseurs utilisent la lithothérapie pour soigner différents maux du quotidien.

Pour reprendre les exemples précédents et ne citer qu’eux, l’améthyste, soulage les douleurs gastriques, aide à résorber les brûlures et favorise le bon fonctionnement du foie, quand l’ambre protège les voies respiratoires, apaise les crises d’asthme et les douleurs dentaires.

De la même façon, le lapis-lazuli combat les allergies cutanées, la fièvre, les maux de tête et les manifestations liées à l’asthme.

De son côté, l’émeraude est la pierre des yeux. La porter améliore sensiblement la vue et favorise la guérison des différents maux qui peuvent l’affecter. On citera aussi le jade, à conseiller aux patients concernés par les calculs rénaux pour leur élimination, mais également recommandé dans la régulation du système rénal et le soulagement des crises de cystite.

Si vous souhaitez connaître les propriétés exactes des pierres ou vous renseigner à propos de celles que vous pourriez utiliser, je vous conseille la lecture d’un petit manuel de lithothérapie pratique et simple à appréhender même pour les débutants ; « Le guide des pierres de soins » par Reynald Boschiero, aux éditions Poche Marabout Santé.

Étude de cas : lithothérapie et alimentation

Nous l’avons vu, les pierres peuvent favoriser notre bien-être et nous apporter une aide précieuse au quotidien.

Ainsi, vous pouvez tout au bien vous laisser guider par elles et choisir celle qui vous attire le plus, ou opérer une sélection plus rigoureuse en fonction d’un besoin, d’une faiblesse ou d’un souci de santé.

Le rééquilibrage alimentaire

La lithothérapie peut par exemple vous aider à manger mieux, ou à voir votre alimentation autrement. Pour cela, quelques pierres sont à considérer avec intérêt.

Pour soutenir la sphère émotionnelle, pensez au quartz rose qui booste et favorise l’amour de soi. Il vous aidera à faire passer les petites baisses de moral sans compenser par la nourriture. Dans le même temps, le lapis-lazuli vous propose de retrouver les sensations oubliées de votre corps. Estime de soi et développement de l’intuition vous permettront de vous reconnecter à vos besoins alimentaires premiers.

Mais la lithothérapie peut aussi vous apporter un soutien efficace sur le plan physique. Pour cela, combinez les effets coupe-faim et apaisants de l’apatite et de la magnésite, aux pouvoirs détoxifiants et digestifs de la pierre howlite.

Pensez également à la séraphinite qui favorise le lâcher-prise et permet de se libérer plus facilement d’une dépendance.

Les mots de Christelle et les miens ont-ils réussi à vous convaincre des bienfaits de la lithothérapie ?

Quoi qu’il en soit, s’ils éveillent en vous une certaine curiosité nous aurons déjà gagné. Et vous aussi. Les pierres que nous utilisons en disent beaucoup sur nous. Aussi, révéler ses secrets de lithothérapie revient à révéler une petite partie de soi-même.
Sachez donc que je ne travaille jamais sans une hématite sur mon bureau, et que je ne sors jamais sans mon lapis-lazuli. Et vous ? Quelle pierre choisirez-vous ?

Merci à ma coéquipière Christelle de m’avoir invitée pour la rédaction de cet article que nous vous souhaitons passionnant ! Votre chère Pauline.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *