Interview Charlotte Bertho-Hervy, comportementaliste animalier à Nantes (44)

Bonjour les nanas. Je suis très contente et fière de vous présenter aujourd’hui mon invitée d’honneur : Charlotte Bertho-Hervy. Charlotte est comportementaliste animalier, maman, épouse, femme à plusieurs casquettes 🙂  J’ai eu la chance de rencontrer Charlotte lors d’un projet professionnel et le feeling est passé naturellement. Nous avons en commun plusieurs points avec Charlotte, dont celui qui nous a unies aujourd’hui : l’amour pour les animaux ! J’ai donc demandé à Charlotte de répondre à quelques questions pour faire plus amplement connaissance et parler des animaux de compagnie et la source de bien-être qu’ils apportent aux grands et aux petits. Elle a accepté volontiers, s’est prêté au jeu, et voici le résultat ! Bonne lecture et prenez soin de nos amis à 4 pattes ♥

Charlotte, une femme à plusieurs casquettes

charlotte3Qui es-tu ?

Je m’appelle Charlotte, j’ai 29 ans, je suis mariée et j’ai une fille, Rose, et bientôt un deuxième petit bébé !

Que fais-tu dans la vie ?

Je suis comportementaliste, au niveau de la certification ça s’appelle étho-psycho-comportementaliste.

En gros je m’occupe de la relation de l’homme à l’animal.

Comment décrirais-tu ton travail à un enfant?

C’est assez simple de répondre puisque j’ai déjà été confrontée à cette question !

Les propriétaires d’animaux rencontrent parfois au cours de leur vie des problèmes avec leurs animaux, ça peut être plein de problèmes différents, du chien qui va mordre, au petit chat qui fait pipi partout. Et bien mon travail c’est d’aller voir les gens dans leur maison, de parler beaucoup avec eux pour comprendre pourquoi leur animal a besoin de faire ça.

Bah oui parce qu’un chat ne fait pas pipi partout dans la maison pour nous embêter ! S’il fait ça, c’est qu’il a une bonne raison de le faire et c’est à moi de trouver pourquoi !

Ensuite quand j’ai bien compris toute la situation et trouvé l’origine du problème et bien avec les propriétaires on cherche comment on peut faire pour que ce soit mieux, pour tout le monde !

À quoi ressemble l’une de tes journées ?

Le  matin je me lève à 7h, je vais réveiller ma fille puis je descends préparer le petit déjeuner, que nous prenons ensuite toutes les deux. Ensuite je file faire ma toilette, je termine de la préparer (et oui maintenant elle s’habille toute seule..) puis je l’emmène à l’école.

Ensuite j’essaye toujours de rentrer chez moi, au moins dix minutes le temps de ranger un peu, boire un café… et là, soit je pars en consultation soit je reste chez moi et je m’occupe de répondre à mes mails, rappeler mes patients, faire mes fiches patients…

En fin de journée je retourne chercher ma fille et là nous vivons notre petite vie de famille.

Raconte-nous brièvement ton parcours.

J’ai passé un bac pro commerce puis un BTS assistant de gestion PME/PMI, à l’époque je ne savais pas vraiment ce que je voulais faire de mon avenir professionnel. À la fin de mon BTS j’ai connu sur internet une école de comportementaliste, je me suis brièvement renseignée et puis sans trop réfléchir je me suis lancée.

Après 3 ans de formation j’ai été certifiée étho-psycho-comportementaliste. C’est une formation très complète qui regroupe différentes compétences dont le comportementaliste a besoin pour mener à bien ses entretiens.

Pendant cette formation j’ai fait connaissance avec la PNL (Programmation Neuro Linguistique), cette technique de thérapie m’a charmée, j’ai donc décidé d’approfondir mes connaissances dans cette pratique et de me former en tant que praticienne en PNL. Cette méthode m’aide un peu chaque jour dans mes rendez-vous, mais aussi dans ma vie privée, l’art de la communication s’apprend selon moi un peu plus chaque jour.

J’ai ensuite voulu approfondir un peu mes connaissances, je me suis donc formée à l’hypnose.

Énumère-nous trois choses dont tu es particulièrement fière.

  • Mon travail, qui n’est pas un métier habituel, mais dans lequel j’ai beaucoup d’espoir pour la suite.
  • Ma fille, que je trouve, sans aucune objectivité, la plus merveilleuse.
  • Ma relation avec mon mari, parce qu’une relation de 15 ans ce n’est pas tous les jours facile à gérer, mais au final on se débrouille plutôt bien.

Tu te vois comment dans 5 ans ?

charlotte-comportementaliste

Toujours dans ma profession, en travaillant de la même manière, mais avec une plus grande visibilité sur le public.

Si tu gagnais le grand lot au loto, que ferais-tu ?

Je ne dirais rien à personne, je ne pense pas que je changerais mon train de vie, mais certainement plus de voyages et une véranda avec plein de plantes vertes.

T’estimes-tu heureuse aujourd’hui? As-tu un secret à partager avec nous pour atteindre le bonheur?

Oui, j’ai bien conscience qu’aujourd’hui travailler dans un domaine qui nous est cher n’est malheureusement pas donné à tous. Et j’ai bien conscience aussi d’avoir une chance de pouvoir faire un métier que j’ai choisi et que je gère à ma façon.

Le fait de pouvoir choisir ma manière de travailler est pour moi un signe de liberté et cela me fait beaucoup de bien.

Quel est ton plus grand regret ?

Il y a un postulat en PNL qui je trouve très important :

« Il n’y a pas d’échec, que des apprentissages »

15 questions rapides : 1, 2, 3.. Partez !

* Es-tu plutôt thé ou café ? Les deux, d’abord un thé et ensuite un café

* Es-tu plutôt sucré ou salé ? Salé !

* Plutôt soirée pépère à la maison entre amis ou boite de nuit ?  Soirée à la maison entre amis, mais pas obligatoirement pépère

* Ta méthode de relaxation sans faille ? La sieste et l’auto-hypnose

* Ton geste écolo du quotidien ? Le tri des déchets

* Ton secret beauté bien gardé ? Le repos

* Ta meilleure lecture ? L’alchimiste de PauloCoelho

* Ta chanson préférée ? En ce moment : le générique de la série Outlander  « The Skye  Boat Song »

* Ton film chouchou c’est quoi ? Oss 117 «  le Caire nid d’espion»

* Question de poilu : tu es plutôt chien ou chat ? Plutôt chats, j’en ai d’ailleurs deux

* Quel EST ton super-pouvoir le plus fou ? L’humour

* Ton rêve récurrent c’est quoi ? Malheureusement, je ne me souviens presque jamais de mes rêves

* Un mot qui te paraît plus important que tous les autres ? Amour ♥

* Un petit plaisir honteux à nous avouer ? Le petit verre du vendredi soir (évidemment pas en ce moment)

* TON moment de la journée et pourquoi ? Le matin, c’est à ce moment que je suis le plus active.

Le bonheur grâce à son animal de compagnie

Pourquoi est-il bon d’avoir un animal de compagnie ? Comment notre animal de compagnie améliore notre bien-être ?

chat-droleLa simple présence d’un animal de compagnie présente beaucoup d’avantages pour l’être humain.

Les petites doses de câlins et de caresses quotidiennes réconfortent et apaisent. Bien souvent, les gens se sentent en connexion avec leurs animaux de compagnie, cela leur apporte un parfait moment de détente.

D’autre part l’animal de compagnie est, comme son nom l’indique, une compagnie merveilleuse et cela principalement pour les personnes seules. Une personne me confiait « quand je rentre chez moi je sais qu’il y a quelqu’un qui m’attend, j’ai vraiment l’impression que je ne suis pas seule ».

Mais un animal de compagnie améliore aussi notre bien-être.

Prenons l’exemple du chat, il a bien souvent des effets relaxants et apaisants. C’est ce que ressentent la plupart des propriétaires en présence d’un chat qui ronronne. La ronronthérapie est d’ailleurs un outil thérapeutique qui permet d’apaiser, de déstresser et même de soigner les insomnies.

D’une autre manière pour certaines personnes, le simple fait de regarder son animal leur permet de se détendre.

L’animal de compagnie a-t-il une influence sur le moral / l’état d’esprit de son maître ?

chiots

Je pense qu’effectivement un animal de compagnie a une grande influence sur l’état d’esprit et le moral de son maître.

Premièrement parce que comme je l’expliquais plus haut, beaucoup de personnes n’ont pour seule compagnie que leur animal, elles se sentent donc forcément moins seules.

Ensuite cela permet aussi aux personnes de ne pas se concentrer uniquement sur elles-mêmes. En effet, il faut s’occuper de quelqu’un d’autre et ça, ça fait du bien ! Oublier le temps d’un instant nos petites préoccupations d’humains pour se centrer sur une relation dans le présent a forcément un effet bénéfique sur le moral.

Les animaux peuvent également sentir quand nous allons moins bien, ils viennent alors souvent vers nous et peuvent nous apporter du réconfort et de la distraction.

Mais parce que tout n’est jamais tout rose, l’animal de compagnie peut aussi être une source de tracas et d’inquiétudes pour son maître. Un animal malade peut énormément contrarier l’être humain avec qui il partage sa vie. Le fait de sentir son compagnon moins en forme peut évidemment impacter l’état d’esprit de son maître. D’une autre manière, il arrive parfois que l’humain et l’animal ne se comprennent plus, l’animal adopte des comportements, ils sont souvent gênants pour l’être humain qui ne comprend pas pourquoi son compagnon agit ainsi. Les problèmes de comportement comme ils sont appelés par les propriétaires sont aussi une source d’inquiétudes.

Dans le même registre, chaque vie à un début et une fin et la mort d’un animal est un deuil à part entière à réaliser pour son maître.

Je voudrais aussi rajouter que l’homme impact tout autant le comportement et l’état d’esprit  de son animal. En effet, les comportements de nos animaux sont des comportements adaptatifs, c’est dire qu’ils s’adaptent à ce qu’ils vivent dans l’instant, ils sont une réponse à quelque chose. Un changement dans la vie de l’être humain, une grossesse, un deuil, l’arrivée d’une personne dans le foyer, le départ d’une autre et encore tout ce qui se passe à l’intérieur de nous et dont nous n’avons même pas conscience, l’animal le perçoit, le ressent et s’y adapte.

Que peut apporter la compagnie d’un animal dans la vie d’un enfant ?

bébé-chien

L’animal de compagnie peut apporter différents bénéfices dans la vie d’un enfant.

Il permet par exemple de commencer à prendre conscience de ce que peuvent représenter les premières responsabilités, mais aussi prendre confiance en lui et de gagner en estime en réalisant des petites tâches quotidiennes qui l’aident à participer à la vie de famille.

Il permet aussi d’augmenter les défenses immunitaires parce qu’il sera forcément plus en contact avec différentes bactéries et microbes véhiculés par l’animal.

Un enfant peut aussi se sentir moins seul lorsqu’il partage sa vie avec un animal, il peut lui parler, inventer des histoires, se confier à lui et même se sentir plus protéger, plus en sécurité en présence de son compagnon.

L’animal de compagnie peut-il aider des personnes malades, handicapées? Et les personnes âgées?

chiern-droleEn effet, et  les chiens guides d’aveugles en sont un très bon exemple.

D’une manière générale l’animal, qu’il soit chat, chien, cheval, poule… permet d’apaiser les personnes, on se connecte beaucoup plus rapidement à un animal qu’a un être humain, le lien se fait donc plus vite et il est dans tous les cas sincère.

Dans des environnements médicalisés comme les hôpitaux et les Ehpad, on est coupé du monde animal et de la nature. Avoir la chance de pouvoir être en contact avec un animal pendant cette période est vraiment un avantage non négligeable, car il peut jouer et influencer tant sur l’aspect physique que psychologique de la personne. Je pense que l’état d’esprit et le moral d’un patient malade détient une grande part dans le processus de guérison.

Chez les personnes âgées, la présence d’un animal permet de garder un lien avec la réalité. Il peut aussi réveiller une âme d’enfant et force a moins se préoccuper des problèmes d’adulte, il apporte également de la douceur là où il y a souvent un manque.

Penses-tu que l’animal est (aussi) un bon partenaire pour rester en forme ?

Avoir un animal de compagnie nous oblige et nous force à être en activité physique, d’autant plus quand nous sommes propriétaire d’un chien. Avec un chien les promenades quotidiennes sont obligatoires, qu’il fasse froid, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige. Alors même quand on n’a pas trop envie on se force à mettre un manteau et des bottes et on sort ! Et puis quand on rentre de cette promenade qui au début ne nous enchantait guère et bien au final on est quand même content d’avoir pris l’air.

Et puis bien souvent, les promenades avec les chiens sont des lieux de rencontre entre différents propriétaires, cela permet de créer de nouvelles relations, de nouveaux liens et de se retrouver autour d’un intérêt commun.

Qu’est-ce qui explique tous ces effets bénéfiques ?

Le fait que les animaux de compagnie vivent uniquement dans le présent nous oblige nous aussi à profiter de ce que l’on appelle l’instant présent, ce moment qui nous permet de nous centrer sur ce qu’il se passe maintenant, d’apprécier, de vivre sans penser à nos tracas quotidiens, notre boulot, on se déconnecte le temps d’un instant et on ne pense plus qu’ à nous.

L’animal nous oblige aussi à être sincères, et tout simplement ça fait du bien.

 Qu’en penses-tu des animaux de compagnie sur un lieu de travail ?

Je n’ai pas vraiment d’avis sur ce sujet, peut être que ça dépend du travail, de l’ambiance au travail.

Une patiente me racontait qu’elle travaillait (il y a longtemps) dans un cabinet dentaire et que le dentiste emmenait toujours son chien avec lui au travail, ayant de grosses journées de travail cela permettait au chien de ne pas être tout le temps tout seul, mais aussi ils avaient remarqué que les gens étaient plus patients en salle d’attente quand il y avait le chien, cela créait une distraction et faisait passer le temps plus vite.

Ton expérience en tant que comportementaliste animalier

petit-chaton

Quels sont les adjectifs que les maîtres utilisent le plus souvent à propos de leurs chiens/chats ? De quoi sont-ils révélateurs ?

Mon bébé, mon amour, mon trésor, mon loulou…. Je remarque qu’il y a souvent l’adjectif « petit » qui précède les surnoms des chats et des chiens.

C’est différents adjectifs sont révélateurs de plusieurs choses : dans un premier temps de la grande affection et même de l’amour que les propriétaires ont à l’égard de leurs animaux de compagnie, du lien puissant et sincère qu’un humain peut donner à un animal, mais aussi révélateur de la force de la relation qui existe entre un être humain et un animal.

Dans un second temps ils sont aussi révélateurs d’un anthropomorphisme évident dans la relation. On considère souvent nos animaux de compagnie presque comme des êtres humains. On leur attribue souvent des comportements humains, des sentiments humains, des réactions d’humain. Dans bien des cas, et souvent de manière inconsciente l’animal vient combler/remplacer quelqu’un ou quelque chose, ces petits mots peuvent aussi en être révélateurs.

Quelles sont les activités du quotidien à partager avec son chien / chat ?

activites-chien

Les promenades, les moments de jeux, les câlins, les moments de tendresse, les moments de joie comme les périodes plus difficiles.

Avoir un animal nous rend-il meilleurs finalement ?

En tout cas je pense que l’animal nous rend moins égoïstes, leur vulnérabilité et leur innocence nous obligent à être plus respectueux et plus patients.  Leur simple présence nous impose à être sincère, on ne peut pas mentir avec un animal et je pense que de réussir à faire tomber le masque peut effectivement nous rendre meilleur.

Quel est le profil des personnes qui ont un animal de compagnie avec elles ?

Je ne pourrais pas donner de profil particulier aux personnes qui vivent avec un animal. Mes patients sont autant d’hommes que de femmes, de personnes plus âgées, ou de jeunes, de couples avec enfants ou de célibataires… et c’est peut-être ça aussi qui est chouette, de se dire qu’au final les animaux rassemblent tous les êtres humains sans discrimination, sans préférences.

Les personnes qui viennent te voir te confient tout sur la relation avec leur animal, quels sont les bénéfices qu’ils en retirent le plus souvent ?

cheveaux-drolesJe trouve qu’une des choses les plus importantes pour les gens qui me contactent est de comprendre.

Comprendre pourquoi, par exemple, un animal avec qui tout se passait bien vient tout à coup à changer son comportement.

Comprendre aussi les besoins de son animal, des plus classiques aux plus insoupçonnés, cela leur apporte la satisfaction du respect de l’engagement qu’ils ont pu prendre en décidant d’adopter un animal de compagnie.

Ensuite il y a évidemment le bénéfice de tout mettre en place et de tout faire pour pouvoir retrouver une relation harmonieuse avec l’animal qui partage notre vie. D’avoir aussi la satisfaction d’avoir tout mis en œuvre pour le bien-être et le bonheur de l’animal.

Pour finir, je pense que parfois ça fait aussi juste du bien d’être écouté sans jugements sur nos sentiments, notre amour ou notre attitude vis-à-vis de notre animal. Je pense que dans le cadre des entretiens, les personnes se sentent plus libres de parler et d’exprimer ce qu’elles ressentent ou ce qu’elles vivent en compagnie de leur animal, on me fait venir aussi pour cela.

Autre chose pour la fin ?

Merci Alexandra pour cette interview et merci à vous, chers lecteurs de m’avoir écoutée.

Si vous souhaitez me parler du comportement de votre animal ou me demander conseil pour résoudre l’un de vos petits soucis avec votre animal de compagnie, vous pouvez me laisser un commentaire ou me retrouver sur mon site Comportementaliste-44

A bientôt !

Salut les nanas ! Je m‘appelle Alexandra et je suis à l’origine de ce webzine 100% Féminin ! ♥

Pour l’aventure j’ai choisi de prendre en charge ce que je sais faire de mieux : le référencement du site et la promotion sur les réseaux sociaux. Oui, oui, c’est moi qui partage sur nos réseaux sociaux les articles de nos superbes créatrices de contenus, c’est moi aussi qui communique avec vous sur les réseaux sociaux, mais aussi par mail. Je prends entre mes mains la communication, le webmarketing et la visibilité de ce webzine, en espérant pouvoir créer et fédérer une vraie communauté.

Aussi, par plaisir, je me suis promis de lire énormément de livres autour du développement personnel et vous les présenter dans notre rubrique « Belles Lectures ». Je suis une Croque-Bouquins ♥

Ma devise « un esprit sain dans un corps sain » ! Carpe Diem les Nanas ! Soyez heureuses !

4 pensées sur “Interview Charlotte Bertho-Hervy, comportementaliste animalier à Nantes (44)

  • 15 janvier 2019 à 17 h 41 min
    Permalink

    Bonjour Alexandra, Charlotte,

    Je tenais à vous remercier pour cette interview remplie d’amour 🙂

    J’ai moi même un chien et j’adore les animaux, je me suis naturellement retrouvée dans ces quelques lignes. Prenons soin de nos animaux car ils nous apportent beaucoup de bonheur. 🙂

    Je vous embrasse

  • 16 janvier 2019 à 6 h 20 min
    Permalink

    « Mon gros bébé », eh oui, moi aussi je donne un petit surnom à mon boxer de 25 kg… 😀
    Cela dit, il n’est pas sociable avec ses congénères ce qui rend parfois la vie compliquée, mais me pousse à chercher et à comprendre mes erreurs (sans toujours y parvenir mais j’avance).
    Du coup, merci pour la découverte de votre joli métier. Il serait sans doute intéressant que les comportementalistes animalier spécialisés soient plus nombreux.

  • 18 janvier 2019 à 15 h 39 min
    Permalink

    Très belle interview remplie de mots justes ! Les animaux sont souvent un pansement pour l’âme et ils ont cette capacité à embellir une journée.
    Ici, on a 1 chat (récupéré dans une association) et 1 chien (un beagle de 7 mois) donc il y a toujours de la vie dans la maison , beaucoup d’amour et de rires ^^

  • 21 janvier 2019 à 14 h 35 min
    Permalink

    Bonjour Charlotte,
    J’ai envie de partager une expérience avec vous :

    L’an dernier, « nous avons offert à notre fille de 8 ans, un chaton. »

    Ce qu’il faut savoir c’est que nous avons déjà des animaux (2 chats et 1 petit chien) dont ma fille s’occupe assidûment et soigneusement. Ce chaton était une volonté de sa part qu’elle a préparé pendant 1 année et elle s’est montrée très responsable. Mais ça, notre entourage l’ignorait puisqu’ils ne vivent pas avec nous. Vous vous imaginez bien qu’en disant que j’allais offrir un animal à ma petite, les commentaires négatifs sont allés bon train !
    « On offre pas un animal à un enfant, c’est un être vivant… » et bla bla bla.
    Evidemment, personne n’a pris la peine d’écouter ma princesse qui se défendait de bien s’occuper des animaux. Et moi, je suis passée pour une horrible maman qui ne comprend pas qu’un animal n’est pas un jouet… Elle a eu très peur que j’écoute ces personnes et que je revienne sur ma décision. Mais je ne l’ai pas fait parce que j’ai confiance en elle.

    Ma fille a finalement accueilli son chat et l’a baptisé Gribouille. Ce gros minou semble heureux, profite du soleil, du jardin, des câlins de notre famille et nous attend, tous les soirs, devant la porte d’entrée lorsque nous rentrons.

    Alors oui, nous nous sommes offert un chat, mais dans le même temps, nous avons accueilli un nouveau membre dans notre famille, une douce âme dans notre foyer… et mon amoureux m’a confié, plusieurs fois durant les derniers mois, qu’il aimerait s’offrir un chat… woups 🙂

    Bisous à toutes celles et ceux qui aiment les animaux et qui font leur possible pour leur offrir une belle vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *