Ces détails gênants au lit dont les hommes se moquent

T’est-il déjà arrivé d’appréhender de passer sous la couette parce qu’un petit détail te tracassait ? Peut-être même as-tu préféré fuir et annuler le rendez-vous sous un quelconque prétexte… Du genre : « Oh mon dieu ! Il m’a donné rendez-vous ce soir et cette fois, c’est sûr, c’est la bonne. Mais… Horreur ! Je porte cette affreuse culotte en coton bleu ciel usée jusqu’à la corde ! Je vais devoir annuler et dire que j’ai la fièvre aphteuse. »

Tu le sais : cette histoire de vieille culotte, c’est à peine exagéré. Et parce qu’on ne se le répétera jamais assez, il est bon de se remémorer la liste de ces choses pour lesquelles on se prend la tête au lit et dont les mecs se moquent éperdument. Enfin… les mecs bien, en tout cas ! Parce que les autres, on ne veut pas forcément les avoir dans notre lit 😀

L’épilation : cet épineux faux problème

Les jambes qui piquent ? Un petit duvet sous les aisselles ? … Le frifri qui prend ses aises ? Aucun doute : je suis en train de me transformer en forêt vierge et je ne peux décemment pas prendre le risque d’y égarer un explorateur. Mieux vaut repousser ce rendez-vous à la semaine prochaine, le temps que je traite le problème à la racine.

Nos poils, à n’en pas douter, sont l’un des problèmes les plus consistants quand le rendez-vous amoureux se profile à l’horizon. On veut être aussi douce qu’il est humainement possible, et c’est bien normal ! La peau douce est un critère de féminité particulièrement prégnant, sans parler du poil et de son image négligée… En gros, c’est « moche » et ça fait « sale ».

Bon.

Je ne suis pas là pour te pousser à t’assumer poils au vent (chacune fait ce qu’elle veut, dediou), mais plutôt pour t’aider à relativiser l’affaire… Après tout, qu’en pensent réellement les hommes ? Vont-ils vraiment traquer le moindre poil qui dépasse ?

En vérité, je te le dis, d’après quelques témoignages et ma modeste expérience, la plupart du temps, ils ne s’en rendent même pas compte. Véridique ! On ne parle pas là d’un terrain vague laissé en friche depuis des années : cela, ils ont tendance à le remarquer et ils sont plus ou moins enclins à s’y aventurer en fonction de leur goût pour l’aventure. On parle plutôt d’un petit jardin où la nature a pris ses aises depuis quelques semaines.

Pour le dire franchement : inutile de présenter une épilation parfaite et millimétrée. Des tibias qui piquent et un ou deux millimètres sous les aisselles passeront parfaitement inaperçus. Quant au maillot, inutile de souffrir : un simple coup de tondeuse fera l’affaire !

Ongles, maquillage et froufrous : des finitions loin d’être indispensables

Ongles parfaitement limés et vernis, maquillage au top, sous-vêtements sexy… Ces petites finitions ont souvent tendance à nous donner de l’assurance, à nous faire nous nous sentir sûres de nous. Mais faut-il pour autant se sentir dépourvue dans une situation où les ongles ne sont pas faits et le maquillage est approximatif ?

L’habitude des petits détails

Comme pour l’épilation, il est bon de garder à l’esprit que ces messieurs nous appréhendent souvent dans notre globalité. Les petits détails ne sont pas perçus en tant que tels, mais plutôt comme faisant partie d’un tout. C’est pourquoi : Oui, les ongles propres, c’est important. Et non, les ongles longs et bien vernis, ça ne l’est pas.

Certes, tu peux toujours m’opposer que quand tu arrives sans maquillage au bureau, tu entends parfois le très désagréable : « Bah dis donc, t’as mauvaise mine ! » Mais non en fait. Ce n’est pas que tu AS mauvaise mine. C’est plutôt que tu as habitué ton entourage à te voir maquillée. Donc oui, forcément, te voir du jour au lendemain sans ton habituel make up, ça donne l’impression de « mauvaise mine », mais ce n’est qu’une impression ! En revanche, quelqu’un que tu rencontres à peine ou que tu as seulement vu quelques fois n’a pas la même habitude de ton visage maquillé et ne sera donc pas enclin à penser pour si peu que tu nous couves une petite grippe.

Des froufrous qui passent vite à la trappe

Et puis, soyons honnêtes… Tu sais très bien que les trois quarts du temps ce joli ensemble culotte et soutien-gorge en soie sauvage et dentelle de Venise qui t’a coûté un bras va être expédié sans ménagement dans la poussière d’un coin de la chambre. Peut-être même qu’il aura été ôté dans le noir ! Lorsqu’il s’agit d’une première fois, les hommes sont souvent bien contents d’avoir le cadeau, même sans emballage 😉

Bien sûr, il sera toujours temps de sortir le grand jeu une autre fois ! Cela peut toujours faire plaisir à l’un comme à l’autre. Mais sincèrement, ne va pas annuler un rendez-vous galant parce que tu n’as pas eu le temps de te maquiller comme à ton habitude ou que tu portes ta plus vieille culotte en coton !

Le sexe pendant les règles : un frein millénaire

En parlant de culotte en coton… Avoir ses règles est sans doute LE problème numéro un qui pourrait bien nous retenir de nous lancer dans notre première nuit.

Là, c’est du lourd et le sujet n’en finit pas de diviser. Mais soyons directe : Les hommes ne sont pas nombreux à être véritablement dérangés par les règles (juré !). Certes, il y en a quelques uns qui n’aiment pas, et c’est leur droit. C’est pourquoi il vaut de toute façon mieux prévenir avant d’entamer les choses sérieuses. Et certes, le sexe pendant les règles peut aussi te poser souci à toi. Il n’y a de toute façon aucune obligation pour personne. Mais note tout de même que la chose est possible et même tout à fait réalisable avec plus ou moins de précautions ! (Enfin, avec PLUS de précautions en réalité, car nos règles nous rendent plus sensibles à la transmission des IST, donc prudence !)

Bien sûr, il y a la traditionnelle serviette pour protéger les draps et qui partira ensuite direct à la machine… Mais pour limiter les dégâts, as-tu pensé au préservatif féminin ? Ou au diaphragme en complément du préservatif masculin ? Très faciles d’utilisation avec un peu de pratique, ils permettront d’éviter le grand débordement. Et encore mieux : Il existe également des coupes menstruelles suffisamment souples pour que monsieur ne sente même pas la différence ! C’est pas juste méga génial, la modernité ?

Et profitons-en pour rappeler que, faire l’amour, ça ne se résume pas à la pénétration 😉 Laisse parler ton imagination !

Tout ça pour dire que, non, il n’y a pas beaucoup de raisons qui doivent t’empêcher de conclure alors que tu en as envie ! Les hommes s’en moquent de savoir si tu es mal épilée, mal coiffée ou mal culottée. Mieux encore, plus de la moitié du temps, ils ne le remarquent même pas, alors ne laisse pas ce genre de détail gâcher ta première nuit, parce que le sexe, c’est bien. Contente-toi de ne pas sentir le bouc, d’être à peu près présentable en société et de prévenir un peu avant si tu as tes règles. Pour le reste… YOLO, quoi.

Après 3 ans passés dans le milieu de l’édition littéraire et le stress des dead lines, je me suis reconvertie dans la rédaction Web. J’avais besoin de vivre à mon rythme et la forte envie de voyager… D’être un peu plus proche de moi, en somme.

Aujourd’hui, je suis l’heureuse détentrice d’un van aménagé, d’un tapis de yoga, d’un stérilet et d’un placard de salle de bain rempli de produits naturels. Mais ça n’a pas été facile tous les jours ! Je partage avec vous mes conseils et astuces pour mieux vivre la délicate transition vers un mode de vie plus harmonieux, en accord avec soi et avec l’environnement.

Et si vous partagiez avec vos amies ?
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *