Cryothérapie : le bien-être par le froid

Pour démarrer cette année en beauté, je me suis enfin offert le plaisir d’un week-end en thalasso. Quoi de mieux pour déconnecter que de partir entre copines se faire chouchouter toute la sainte journée ? Je réfléchis encore. Quoi qu’il en soit, cette première fois aura été l’occasion de découvrir une thérapie insolite, bien que très à la mode : la cryothérapie. Tout le monde rêve de se retrouver coincé dans une cabine dont la température n’excède pas -150°c, c’est évident. Pourtant, vous seriez peut-être étonné de la sensation de bien-être que cela peut procurer. Vous voulez tout savoir sur le traitement par le froid ? Allez, je vous explique.

Qu’est-ce que la cryothérapie ?

Bonne question les filles ! D’un point de vue étymologique, la “cryothérapie” signifie tout simplement en grec ancien, “soigner par le froid”. Dans la pratique, il s’agit d’exposer son corps à des températures extrêmes afin de créer un choc thermique brutal. Vous allez me dire “mais pourquoi s’infliger une telle chose ?”. Et vous n’auriez pas tort. Mais en réalité, cela permet de provoquer des réactions physiologiques positives non-négligeables.

Il existe de nombreux centres qui proposent aujourd’hui des séances de cryothérapie, en cryo-cabine ou en chambre cryogénique. Pour ma part, j’ai pu tester la cryo-cabine de l’Hôtel Côte Ouest aux Sables d’Olonnes. Techniquement, il s’agit d’une cabine qui projette de l’azote, de l’air sec et très froid pouvant descendre jusqu’à -150°c. Une séance dure en moyenne 3 minutes, au delà, vous risquez l’hypothermie !

Le déroulement d’une séance de cryothérapie

Cryothérapie-glacons

Avant notre séance, le personnel du spa nous avait indiqué les précautions à prendre : pas de maillot de bain mouillé, le corps et les cheveux complètement secs, pas de hammam/sauna de toute la journée. En effet, ce n’est pas une thérapie à prendre à la légère et tout le monde ne peut pas en bénéficier. Mais nous y reviendrons plus tard.

Nous voilà donc, face à cette grande “machine” noire, en maillot de bain, prêtes à affronter un froid polaire. Pas de bijoux, seulement une paire de chaussettes et de joli chaussons moumoutes. Une fois installées dans la cabine, seule la tête et les mains sont à l’extérieur. La température se situe déjà à -60 °c et continue de baisser progressivement. Et tout d’un coup, un nuage d’azote est projeté, le thermostat indique -150 °c et oui les filles, il fait super froid. Immobile dans un premier temps, l’employé du spa nous demande ensuite de tourner sur nous-mêmes tranquillement. Le froid paraît moins agressif et plus facile à supporter. Néanmoins, on sent notre corps s’engourdir, ce qui, paradoxalement est plutôt agréable. Dès que la température remonte à -130, un nouveau jet d’azote est projeté pour abaisser une nouvelle fois le baromètre.

Les minutes défilent rapidement et dans les trente dernière secondes, on nous demande à nouveau de rester immobiles. À ce moment-là, lutter contre le froid devient difficile et on a hâte de pouvoir sortir !

Les effets de la cryothérapie

La cryothérapie est reconnue pour apaiser les douleurs et notamment faciliter la récupération après une bonne séance de sport. Les grands sportifs s’en servent pour agir sur les courbatures, la fatigue, les inflammations ; ce qui permet à leurs muscles de récupérer en un temps record, en une heure seulement.

La température de notre corps extérieur se situe à 34 °c. Lors d’une séance de cryothérapie, elle descend entre 5 et 7° c. Elle permet de faire baisser la température interne de 0,5 à 1 °c. Alors que se passe-t-il dans notre corps ? Premièrement, les vaisseaux sanguins se rétractent et se dilatent à la sortie de la cabine. Les flux sanguins sont modifiés et permettent l’oxygénation des tissus. Secondement, le froid diminue la vitesse de transmission de l’influx nerveux tout en anesthésiant les récepteurs cutanés. Pour faire simple, la sensation de froid est tellement intense, que les douleurs corporelles s’apaisent. Aussi incroyable que cela puisse paraître, notre corps libère à ce moment-là de l’endorphine, notre hormone du plaisir et des molécules anti-inflammatoire. Il s’agit tout simplement d’une réaction naturelle du corps, face au danger auquel il est confronté. Le rythme cardiaque est ralenti et la tension artérielle augmente.

Les bienfaits du traitement par le froid

Cryothérapie-goutes

Outre les sportifs, la cryothérapie s’adresse également aux personnes souffrant de certaines maladies et notamment de rhumatisme inflammatoire. Elle est d’ailleurs très efficace pour les gens atteints de spondylarthrite ankylosante. Grâce à la cryothérapie, les douleurs peuvent disparaître pour une durée de 3 à 6 mois et ainsi réduire, voir arrêter totalement la prise d’antalgique. On peut l’utiliser aussi lors de rééducation suite à un claquage, une entorse ou une chirurgie par exemple. Elle accélère le processus de cicatrisation et permet aux œdèmes de se résorber.

N’étant pas confronté à ce genre de problématiques, voici les avantages que nous avons pu en tirer. Après la séance, il est impératif de rester au repos une trentaine de minutes. Installée dans nos transats, face à la mer, il est temps de débriefer.

Ce qui est particulier en sortant de la cabine, c’est que finalement notre corps se réchauffe plutôt rapidement. En revanche, il reste très froid au toucher pendant un certain moment et la chair de poule ne vous quitte pas. On se sent vivifier, régénérer et tellement détendues qu’on aurait presque envie de piquer un somme. Et d’ailleurs, même si les études cliniques ne sont pas encore assez nombreuses à ce sujet, il est vrai que l’on dort comme un bébé après une séance. Attention tout de même, malgré ce que j’ai pu lire lors de mes recherches, la cryothérapie ne permet pas de perdre du poids.

Les contre-indications

Comme je vous le disais précédemment, tout le monde ne peut pas suivre une séance de cryothérapie. D’ailleurs, nous avons dû remplir un questionnaire médical avant de pouvoir prendre rendez-vous. Parmi les contre-indications à la thérapie du corps tout entier, on retrouve : les problèmes respiratoires (asthme, broncho-pneumopathie), cardiaques ou circulatoires, l’hypertension artérielle ainsi que les lésions cutanées. Et bien évidemment, on ne consomme ni alcool, ni drogue avant une séance et on s’abstient si l’on est enceinte !

Pour ce qui est des tarifs, ils varient selon les centres de 40 € à 50 € la séance, en moyenne. Certaines mutuelles peuvent prendre en charge une partie lorsqu’il s’agit d’un traitement médical.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce fut une expérience tout à fait rafraîchissante qui ne pouvait pas mieux clôturer notre week-end détente. Bien que le prix puisse en rebuter plus d’un – moi y compris – je me languis tout de même de réitérer l’expérience lors d’une nouvelle parenthèse bien-être. Et vous, ça vous tente?

Les présentations n’ont jamais été mon fort, mais soit, allons-y ! Jeune femme, joviale et curieuse recherche avant tout épanouissement personnel. Auxiliaire de vie puis agent petite enfance et finalement rédactrice web SEO passionnée ; le moins que l’on puisse dire c’est que ce ne fut pas un long fleuve tranquille.

Qu’à cela ne tienne, l’éternelle insatisfaite que je suis ne s’est jamais contentée d’une vie bien rangée, rythmée par les directives d’un patron radin et des heures passées dans les embouteillages.
Adepte des expressions françaises ringardes et de l’humour pince-sans-rire, je suis aujourd’hui heureuse d’avoir enfin pu renouer avec mon ami d’enfance, l’Écriture.

Depuis, Naturel et Zérodéchet se sont incrustés dans la team et il nous tarde de pouvoir partager avec vous nos astuces bio et bien-être. Au plaisir de vous lire, à plus dans l’bus !

2 pensées sur “Cryothérapie : le bien-être par le froid

  • 24 janvier 2019 à 19 h 59 min
    Permalink

    C’est toujours un plaisir de te lire et en plus on apprend des trucs!

  • 26 janvier 2019 à 12 h 40 min
    Permalink

    Merci beaucoup, c’est un plaisir de pouvoir partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *