Comment conserver une belle peau lorsqu’on arrête la pilule ?

Aujourd’hui, beaucoup de femmes choisissent d’arrêter la pilule. Qu’il s’agisse de mettre un terme aux effets néfastes des hormones ou de se libérer du poids d’une obligation quotidienne, l’arrêt de la pilule est souvent le résultat d’une envie de renouer avec son cycle naturel. Mais les concernées le savent, le processus n’est pas sans quelques désagréments ! Dans cet article, nous concentrerons notre attention sur l’un d’entre eux, et non des moindres : les problèmes de peau. Voici quelques petits conseils pour mieux vivre ce délicat retour à la nature et, autant que possible, conserver votre belle peau de pêche.

Se faire une raison face aux bouleversements hormonaux

Commençons directement par le sujet qui fâche et annonçons-le tout net : il vous sera difficile, voire impossible, de conserver votre belle peau fine et délicate tout au long du processus d’arrêt de la pilule. Les hormones jouent un rôle prépondérant dans la régulation du sébum et l’apparition des boutons d’acné. La dermatologue qui vous l’avait prescrite sur la fin de votre adolescence ne s’y est pas trompée : certaines pilules sont d’une efficacité redoutable pour combattre l’acné chronique.

Or, lorsque vous mettez fin à cet apport auquel votre corps est habitué depuis parfois plus de 10 ans, il va falloir compter avec un certain bouleversement hormonal. Votre grain de peau va changer, s’épaissir, au moins pour un temps, et c’est tout ce qu’il y a de plus normal. Environ six mois après l’arrêt des hormones, les boutons risquent d’apparaître sur votre visage, vos épaules et votre poitrine (oui, comme lorsque vous aviez 14 ans), surtout au moment des règles. Cela se régulera avec le temps, rassurez-vous, votre belle peau fera son retour un jour. Mais grâce à quelques bons réflexes vous pourrez atténuer les effets de ce bouleversement et réduire la durée de la période de transition.

Surveiller son alimentation pour prendre soin de sa peau

Souvent, tout commence par là : on est ce que l’on mange 🙂 Lorsque l’on ne consomme jamais de gras, notre corps a tendance à éviter de le gaspiller dans la production d’un excès de sébum. Le risque de boutons est donc amoindri… Mais n’allez pas vous lancer pour autant dans un régime drastique, les changements brutaux dans nos habitudes de vie ne sont jamais positifs pour notre organisme. Au moment de l’arrêt de la pilule, il sera peut-être simplement temps de se concentrer sur les bonnes habitudes et de surveiller son alimentation.

Pensez également aux bienfaits des plantes ! En cure de capsules ou simplement en tisane, certaines plantes et herbes ont des vertus hormono-régulatrices qui, en plus de soulager les désagréments prémenstruels comme les règles douloureuses ou l’anxiété, ont un effet régulateur sur la production de sébum et favorisent un joli grain de peau. C’est notamment le cas du gattilier, de la sauge ou de la pensée sauvage.

Limiter les agressions de l’épiderme lorsqu’on arrête la pilule

Même si c’est tentant, il vous faudra limiter toutes les agressions de l’épiderme :

  • Pas de peeling
  • Pas de gant agressif
  • Pas de savon
  • Pas de perçage acharné de boutons
  • Peu (ou pas !) de maquillage

Sans agression, votre peau n’aura pas besoin de produire encore plus de sébum. Les peelings et lavages au savon ont tendance à assécher votre épiderme et donc à provoquer une réaction de défense. De plus, un lavage matin et soir n’est pas nécessaire : un simple rinçage à l’eau une fois par jour ou même tous les deux jours est amplement suffisant.

Quant au maquillage (essentiellement le fond de teint), il empêche votre peau de « respirer » naturellement. L’écoulement naturel du sébum n’ayant pas lieu, le risque de boutons s’accroît. S’il vous est possible de renoncer au maquillage quotidien, mettez toutes les chances de votre côté et pensez au bien-être de votre épiderme !

Conserver une belle peau grâce aux produits naturels

Certains produits naturels sont idéaux pour vous accompagner dans votre quête d’une belle peau lors de l’arrêt de la pilule.

Tout d’abord, s’il vous faut vraiment vous maquiller, adoptez sans attendre le démaquillant le plus simple qui soit : de l’eau plus quelques gouttes d’huile végétale. En recréant le fonctionnement des démaquillants biphasés, ce mélange est d’une efficacité redoutable !

Pour le nettoyage, tenez vous en au plus simple : une eau florale adaptée à votre type de peau fera parfaitement l’affaire. Versez-en un peu sur un petit disque en coton, frottez délicatement pour ne pas agresser l’épiderme et retirez l’excès de sébum. Comme soin quotidien, l’aloé véra sera votre meilleur ami, car il hydrate votre peau sans l’encombrer ni boucher les pores. Vous constaterez bien vite que c’est tout ce dont vous avez besoin 😉

Quoiqu’il arrive, ne cherchez pas à combattre les boutons contre vents et marées. Certes, cela vous rappelle les heures les plus sombres de votre adolescence. Mais c’est comme les années collège, c’est un mauvais moment à passer. Misez sur les remèdes naturels et limitez les agressions, vous verrez qu’en quelques mois, il n’y paraîtra plus !

Crédit photo : Sarah Gray via Unsplash

Après 3 ans passés dans le milieu de l’édition littéraire et le stress des dead lines, je me suis reconvertie dans la rédaction Web. J’avais besoin de vivre à mon rythme et la forte envie de voyager… D’être un peu plus proche de moi, en somme.

Aujourd’hui, je suis l’heureuse détentrice d’un van aménagé, d’un tapis de yoga, d’un stérilet et d’un placard de salle de bain rempli de produits naturels. Mais ça n’a pas été facile tous les jours ! Je partage avec vous mes conseils et astuces pour mieux vivre la délicate transition vers un mode de vie plus harmonieux, en accord avec soi et avec l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *