Comment bien choisir son tapis de Yoga ?

Bientôt le printemps le vrai, pas seulement celui du calendrier. Enfin le retour de la saison qui donne envie de bouger, de profiter du soleil et de se sentir bien dans ses baskets. C’est aussi le moment idéal pour se (re)mettre au yoga et changer son tapis. Yoguiste débutante, confirmée ou adepte des cours collectifs, savez-vous comment choisir le tapis de yoga qui vous accompagnera dans vos prochaines séances ? Nous oui, alors on vous dit tout.

À chaque yoga son tapis

La pratique du yoga n’est pas forcément onéreuse. Il suffit d’une tenue confortable et d’un tapis pour se lancer. Si le choix du tee-shirt et du caleçon d’exercice n’appartient qu’à vous, celui du tapis de yoga, à peine plus technique, n’a rien d’insurmontable.

Ce dernier doit juste être pratique, confortable, facile d’entretien et si possible pas trop cher. En clair oubliez le tapis de l’entrée très joli mais qui manque d’amorti, la serviette de plage beaucoup trop glissante, et le tapis de camping qui s’enroule tout seul et finit par se déchirer. Même le célèbre tapis de Pilates est à la fois trop épais et trop lourd. Enfin, les yogas « dynamiques » hashtanga, vinyasa ou jivamukti, ont besoin d’un tapis antidérapant dont les variantes plus douces du hatha ou yin yoga, pourront plus facilement se passer.

Quatre critères pour ne pas se tromper

Heureusement, quatre éléments simples permettent de s’y retrouver à travers la multitude de produits proposés en magasins de sport et boutiques spécialisées.

Épaisseur/Poids

Il s’agit sans doute du critère le plus important. L’épaisseur de votre tapis détermine à la fois son degré de confort, mais aussi votre stabilité. Trop fin vous pourriez avoir mal aux articulations lors des poses au sol ou sur les genoux, mais trop épais il vous fera perdre l’équilibre. Généralement, les modèles entre 4 et 6 mm conviennent parfaitement.

L’épaisseur (associée à la matière) fera également varier le poids de votre tapis. Une raison de plus pour rester raisonnable de ce côté-là, surtout si vous aimez pratiquer ailleurs que chez vous.

Matière

De plus en plus de yoguistes font le choix d’un tapis en matière naturelle. Non seulement il évite les échauffements et les risques allergies, mais sa fabrication comme son recyclage sont plus écologiques. Coton bio, caoutchouc naturel, toile de jute ou mousse de bambou, c’est à vous de voir !

De plus, l’aspect antidérapant peut tout à fait se combiner avec les teintures naturelles, les encres à base d’eau ou encore les huiles végétales bio utilisées pour ces modèles.

Dimensions

Vous avez sans doute remarqué que le yoga demande parfois une grande amplitude de mouvement. Dans le doute effectuez une salutation au soleil, adoptez la posture du guerrier ou celle du cobra, et vous comprendrez.

Ne choisissez donc pas votre tapis trop petit. Là ou le modèle fitness fait 150 cm de long, optez plutôt pour une longueur de 180 cm qui vous garantira de ne pas avoir les pieds qui dépassent.

Prix

Dans le doux monde du yoga comme ailleurs, il faut parfois dépenser beaucoup d’argent pour s’offrir le produit idéal. Malgré il est tout à fait possible de se procurer un tapis de yoga de qualité et durable, sans dépenser plus de 20 €.

Il existe des produits moins chers, mais leur longévité est souvent médiocre. De même les modèles affichés à 100 € ou d’avantage peuvent être réservés aux professionnels ou à une pratique intensive.

À noter que les matières écologiques et les composants bio font irrémédiablement grimper les tarifs.

Entretenir son tapis pour qu’il dure longtemps

Parce que le yoga fait transpirer (si !), après quelques cours vous ressentirez sans doute une furieuse envie de laver votre tapis. Dans un premier temps, jetez un coup d’œil sur son emballage, certains modèles passent tout simplement en machine.

Si ce n’est pas le cas du vôtre, pas de panique vous n’allez pas devoir le changer. Prenez plutôt un flacon vaporisateur dans lequel vous allez mélanger de l’eau distillée à du vinaigre blanc, pour les germes, tous deux disponibles en grande surface. Pour désinfecter, ajoutez quelques gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé, d’eucalyptus, de citron ou de lavande, à acheter en pharmacie.

Pour entretenir votre tapis de yoga, vaporisez cette préparation après chaque entraînement puis essuyez-le à l’aide d’un chiffon en doux en microfibres. Le tour est joué et en plus ça sent bon. Les huiles essentielles neutralisent l’odeur du vinaigre blanc.

Vous utilisez un tapis mis à votre disposition ? Dans ce cas emportez avec vous une grande serviette de yoga que vous poserez par-dessus. La plupart sont antidérapantes et passent en machine.

 

Au final, pas la peine de vous précipiter dans la première boutique spécialisée.

Si votre cours prête ses propres tapis, investissez dans une simple serviette pour l’hygiène, ce qui ne vous empêche pas de choisir un modèle qui vous plaise. Puis, si le besoin s’en fait sentir découvrez les collections en vente chez Nature et Découverte, Chin Mudra ou Gaiam pour les plus économiques. De Uria et Manduka proposent des modèles haut de gamme, mais plus chers.

Quoi qu’il en soit aucun doute, vous trouverez bientôt le tapis de yoga qui correspond parfaitement à vos besoins. Relaxez-vous bien !

Crédit Photo : Matthew Kane on Unsplash

Rédactrice Web depuis 2010, freelance et positive girl invétérée, j’apprécie tout particulièrement les thématiques liées au vaste domaine du bien-être, que je cultive activement.

Le yoga me détend presque autant qu’une balade en foret et quand je rentre, je diffuse quelques gouttes d’huiles essentielles pour être totalement dans mon élément !

Du yoga à la sylvothérapie, je suis aussi une adepte de la santé par les plantes ainsi qu’une grande consommatrice de tisanes bio, que je tente parfois de réaliser moi-même, avec plus ou moins de succès.

Sur Nanas Beauté, j’espère vous faire passer mes meilleurs conseils, enrobés d’une dose de bonne humeur à chaque paragraphe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *