5 étapes pour apprendre à gérer ses émotions

Savoir gérer ses émotions, cela s’apprend. Elles sont là pour nous guider. Ça, c’est la théorie. Mais quand on est en proie à une vague de tristesse ou à une tempête de colère, il est beaucoup moins évident de garder le contrôle de la situation. Prise dans cette tornade, il nous arrive de réagir à vif — et le regretter ensuite. Voyons ensemble comment accueillir et accompagner les émotions, afin d’en faire une réelle boussole dans notre vie — et ne plus être emporté au gré des flots indomptables. Pour cela, plusieurs étapes : la reconnaissance, l’acceptation, l’introspection et l’utilisation d’outils adaptés pour vous aider. C’est parti !

Étape #1 : Mais d’abord, qu’est-ce que les émotions ?

marguerittes-coeur
Les émotions sont votre GPS interne hyper sophistiqué. Destination programmée : votre bien-être. Aussi, elles sont là pour vous signaler qu’un besoin n’est pas comblé — et que vous vous trompez de route. Lorsqu’elles arrivent, elles vous disent « Faites demi-tour dès que possible. Faites demi-tour dès que possible. Faites demi-tour dès que possible. »

Si vous ne les prenez pas en considération, elles continuent. Elles fonctionnent comme une alarme incendie : tant que nous n’appuyons pas sur le bon bouton pour l’éteindre (donc qu’on ne répond pas à notre besoin), elles sonnent de plus en plus fort ! Hyper sophistiqué, disais-je.

Étape #2 : L’acceptation, première étape pour accueillir nos émotions

Il va sans dire que les émotions que nous qualifions de négatives sont les plus compliquées à apprivoiser. Elles sont désagréables. En général, on va chercher à les faire partir le plus rapidement possible.

Toutefois, la première étape nécessaire pour gérer ses émotions, c’est de reconnaître et accepter leur présence. Accepter ce sentiment inconfortable. L’accueillir et sentir : comment cela se traduit-il dans le corps ? Cela peut être une boule au ventre, le plexus bloqué, la gorge nouée… Les muscles crispés, une tension dans le cou. Prendre le temps et s’observer. Pas toujours facile quand on est sous le coup des émotions, mais avec la pratique, on acquiert de bonnes habitudes.

Étape #3 : Une introspection pour prendre soin de ses besoins

Pour utiliser nos émotions à bon escient, il faut donc effectuer une petite introspection lorsque celles-ci surviennent… Pourquoi est-ce que je ressens cette émotion (colère/tristesse/peur… rayer les mentions inutiles) ? Quel besoin cherche-t-elle à me faire comprendre ? Qu’est-ce qui me manque ?

  • La peur nous alerte sur une insécurité physique ou morale
  • La colère sur le fait qu’une limite à notre intégrité a été franchie. Elle est souvent liée au besoin de reconnaissance et d’affirmation de soi.
  • La tristesse apparaît lorsque quelque chose d’important pour nous nous manque. Elle exprime la plupart du temps un manque affectif.

Étape #4: Gérer ses émotions en fonction de la nature de celle-ci

meditation-bien-etre
Pour apprivoiser la peur, il vous faut l’affronter. Cela vous fera gagner en confiance en soi, en estime également. Voici quelques actions à mettre en place :

  • Interrogez-vous sur ce qui vous a motivé à envisager un changement. Faites une liste. Elle vous donnera du courage et l’envie d’avancer.
  • Si votre peur est liée à un projet, découpez-le en petites étapes que vous réaliserez au fur et à mesure. Et passez immédiatement à l’action.

Concernant la colère, la première étape vise à sortir. Physiquement, si c’est possible. Autrement, se visualiser ailleurs. L’idée est de faire redescendre la pression. Vient ensuite l’étape de laisser la colère s’exprimer. Voici quelques suggestions :

  • en faisant de l’exercice, en tapant sur un coussin (ou dans un punching-ball)…
  • en écrivant une lettre afin d’y déverser votre rage (et la brûler pour qu’elle ne déclenche pas d’incident diplomatique non souhaité).
  • en pleurant.

Il est important d’apprendre à exprimer sa colère afin d’éviter d’exploser.

Et pour la tristesse, rien de tel que l’action. La tristesse nous fait ruminer, prostrée sur le canapé, avec un plaid et un pot de glace (ou du chocolat). Donc, pour pallier à la tristesse, il est fortement recommandé d’agir.

  • Entourez-vous des gens que vous aimez.
  • Pratiquez une activité qui vous plait. Faites quelque chose d’utile et/ou agréable pour vous : sport, lecture
  • Sortez.

Étape #5 : Quelques méthodes pour apprivoiser ses émotions

belle-peau-en-arretant-pilule

Pour apprendre à gérer ses émotions, il existe plusieurs approches susceptibles de vous aider. Si vous en avez envie, testez !

  • La méditation de pleine conscience

Elle n’est plus à présenter et est sans doute l’outil le plus simple à mettre en place. Vous pouvez vous concentrer sur votre souffle, sur une musique. Il existe également des méditations guidées (mes préférées), plus ou moins longues. Certaines sont disponibles sur internet. Il y a également différentes applications qui permettent de pratiquer selon une thématique et d’où vous voulez (en voiture — si vous ne conduisez pas —, dans les transports en commun…). La méditation vous fait revenir au moment présent. Vous allez alors développer votre sens de l’observation — ce qui vous sera très utile pour analyser l’émotion qui vous envahit.

  • Porter attention à son hygiène de vie

Alimentation, sommeil, sport… Toutes ces composantes de notre vie nous permettent de nous sentir bien. Elles influent sur notre manière de gérer les émotions. Si vous avez besoin d’inspiration pour insuffler un souffle de joie au quotidien, allez lire ces quelques astuces.

  • La sophrologie

Cette pratique est un outil de développement personnel. C’est une approche psycho-corporelle. Elle utilise la relaxation, la respiration et la visualisation. En quelques séances, elle peut vous fournir certains outils pour mieux accueillir vos émotions.

Il détend et permet de se reconnecter au corps. Les bienfaits du massage sont nombreux : apaisement des tensions, dynamisation des défenses immunitaires et de la circulation sanguine, aide à la digestion… Une fois ressourcé, le corps résiste beaucoup mieux au stress. Il vous est alors plus facile de gérer la colère qui monte…

  • L’hypnose

Elle permet de travailler sur les mécanismes profonds liés à vos réactions face aux émotions. Il vous sera ainsi possible de les modifier pour les reconnaître et les accepter plus facilement. Contrairement aux croyances, une séance d’hypnose se déroule en douceur. Selon votre sensibilité, il vous est possible d’opter pour une hypnose traditionnelle, durant laquelle le praticien va émettre des injonctions. Il existe également l’hypnose Ericksonienne : il émettra alors des métaphores et c’est l’inconscient du patient qui choisira sa solution.

  • Les techniques respiratoires comme la cohérence cardiaque

Reprendre contact avec son souffle et l’apaiser permet de se calmer. Vous pouvez ainsi compter jusqu’à 5 en inspirant, idem en expirant. L’exercice de cohérence cardiaque est également très efficace. Celle-ci se pratique au quotidien, trois fois par jour à raison de 6 respirations par minute – durant 5 minutes. Cet exercice particulier a fait ses preuves sur la gestion du stress – et donc sur le contrôle des émotions.

  • La communication non violente (CNV)

Cette technique permet d’apprendre à mettre des mots sur émotions et formuler ses besoins. L’objectif est de se faire comprendre par l’autre, sans le heurter.

Enfin, si vos réactions face aux émotions sont trop difficiles à apprivoiser à vous seul, faites-vous aider ! L’intervention d’un professionnel peut être extrêmement bénéfique.

Et vous, quelles sont vos astuces pour gérer vos émotions ? Partagez-les en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *